Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 18:45

J'avais envie de vous partager un petit extrait de mon Portfolio, rendu en fin de formation d'accompagnement à la naissance, dans la section Journal de réflexions :

Je crois vraiment que cette formation est avant tout humaine et c’est bien cela l’essentiel pour une doula. L’organe qu’elle doit entraîner, former, faire travailler le plus c’est son cœur.

 638vo0ql.gif

 

Une doula c’est un cœur qui marche, c’est un cœur ambulant, un cœur ouvert, un cœur qui se donne, un cœur joyeux, un cœur empli d’amour, un cœur guérissant, un cœur qui comprend, un cœur qui pardonne, un cœur qui respecte, un cœur qui ne juge pas,…un cœur qui voit…

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 11:19

Parce que je rêve d'un monde plus solidaire, parce que le gain financier et la consommation à outrance vont à l'inverse de mes principes et du fond de mon coeur. J'ai besoin d'être vraie avec moi-même, j'ai besoin d'être libre de toutes pressions, j'ai besoin de suivre ce que me dicte mon coeur  alors voilà la décision que je viens de prendre :

pour moi tout le monde doit pouvoir avoir accès à un suivi de doula, à un accompagnement à la naissance quelque soit sa couleur de peau, son environnement familial, ses croyances, ses moyens financiers, etc...

Alors il me semble que le seul moyen pour mettre cela en place vraiment, pour avancer vers un monde de partage, d'échange, de troc, un monde plus solidaire, plus ouvert, plus juste, un monde guidé par l'intérêt d'autrui au moins autant que par le sien propre ... c'est le vrai partage.

 

Concrètement cela veut dire quoi ?

 

Que je ne veux pas imposer de tarif pour mes services d'accompagnement. Donc chacun donnera selon ses moyens financiers, et selon son coeur ce qu'il juge juste en fonction de ses possibilités. Je demanderai simplement le remboursement de mes frais réels : frais d'essence, de photocopies ou de matériel utilisé.

Et ce qui ne peuvent pas financièrement ne mettront rien financièrement. Peut-être que des trocs, des échanges de services seront parfois possibles.

Voilà un système de fonctionnement qui me correspond. J'espère qu'il vous correspondra aussi.

 

Je n'obligerai en rien les autres personnes voulant me rejoindre dans cette aventure des "Mères veilleuses" à faire comme moi mais c'est mon choix personnel.

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 11:19

 Comment le concept de Choix éclairé s’applique-t-il en prénatal?

 

Le concept de choix éclairé s’applique en prénatal comme en post natal simplement en informant les parents des différents choix qui se présentent à eux et en expliquant pour chacun d’entre eux tous les points positifs et négatifs d’une façon neutre. Ainsi en prénatal on va pouvoir aider les parents à faire un choix éclairé sur les différentes pratiques habituelles ayant lieu pendant la grossesse (échographie, prises de sang, amniocentèse, vaccin, antibiothérapie, etc …). De la même façon on va aider les parents à poser une réflexion permettant de faire des choix éclairés sur le moment de l’accouchement (avec un outil comme le plan de naissance par exemple) et le post natal (allaitement, portage, soins au nouveau-né,…).

Ce concept de choix éclairé est donc primordial pour garantir une vraie liberté, l’absence de regrets par la suite et la totale implication des parents dans leur rôle de parents.

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 10:57

Réfléchissez à l’affirmation suivante :

 

« La grossesse, plus encore l’accouchement, sont des rituels initiatiques … »

 

Que cela signifie-t-il pour vous ?

 

Rituels initiatiques ?! Oui en effet la grossesse et l’accouchement sont des rites de passage. Ils marquent le changement du passage de statut d’homme ou de femme à celui de père ou de mère. L’accouchement en particulier le scelle de part son caractère plus concret. Cependant pour moi une femme devient mère dès la conception de son enfant et puisque la vie est présente, ce petit être aussi petit soit-il est un bébé, c’est l’enfant des parents. Même si il y a fausse-couche l’homme et la femme sont père et mère. Je sais que ce n’est pas l’avis du plus grand nombre dans notre société mais c’est ce que je pense personnellement.

La grossesse marque donc le début du passage et l’accouchement en est la fin, le but recherché, l’occasion de prouver que l’on peut vraiment être père et mère. Même si c’est la mère qui accouche c’est le statut de l’homme et de la femme qui est en jeu, leur représentation sociale, leur rôle, …

C’est un rituel initiatique très important dans notre société qui est accompagné de certaines valeurs, sous-entendus. Il marque une capacité à être responsable, à être un adulte pleinement ainsi on ne s’occupe plus dans les familles des enfants qui ont eu des enfants. Ils sont grands maintenant et doivent voler de leurs propres ailes. Ainsi l’arrivée d’un bébé peut d’une certaine manière créer une perte de l’entourage ascendant ou collatéral.

Les personnes n’ayant pas d’enfant sont vues de façon négative, « les pauvres ».

Ce rituel est donc synonyme d’épanouissement, de réussite.

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 14:39

  Je vous livre telle quelle cette réponse qe j'ai donné  ce sujet fort intéressant et qui questionne un jour ou l'autre toute femme qui attend un bébé

  1. Comment expliqueriez-vous à une primipare ce qu’est une contraction ?

 

Voilà ce que je dirais à une primipare :

« Une contraction utérine est la contraction d’un muscle comme celui de ta main par exemple. Quand tu fermes ta main tes muscles se contractent. Ton utérus c’est pareil, il se contracte pour aider le bébé à descendre dans ton bassin (l’engagement) et à naître au moment opportun. Tu vas sentir ton ventre durcir et une vague te traverser. La contraction ne doit pas te faire peur, elle est ton alliée, c’est elle qui t’aide à accueillir ton bébé, à pouvoir le serrer dans tes bras. De plus physiologiquement elle n’a aucune raison d’être plus douloureuse que la contraction de ta main ou de ton mollet car l’utérus est un muscle fait pour pouvoir se contracter, comme tous les muscles. Ce qui crée la douleur c’est la peur ancestrale de mourir en couche, la peur de souffrir,… Biensûr la douleur peut arriver pendant le travail mais alors il existe des moyens de la gérer qui permettent de vivre les contractions de façon supportable. Sur ce sujet je te conseille de lire « la méthode Fort » Naître en fête qui permet de bien comprendre tous ces mécanismes et de vivre paisiblement les contractions. »

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 10:00

Encore un extrait de mon travail en formation

 

 

  1.  
    1. Qu’est-ce qui m’appelle dans l’accompagnement ?

      Dans l’accompagnement ce qui m’intéresse, ce qui m’attire c’est d’aider, de partager mon expérience, d’assister à la naissance de la vie, d’accompagner, de protéger des êtres vulnérables et fragiles mais si forts au-dedans, d’aider les mères à trouver les ressources au fond d’elles-mêmes, d’humaniser la naissance et donc l’humanité à venir …Les sages-femmes que j’ai rencontrées pendant mes grossesses m’ont permis de découvrir la grossesse, l’accouchement autrement. Je désire partager cela, soutenir…Et puis c’est tellement beau une femme enceinte…

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 10:09

 Je souhaite partager avec vous quelques unes de mes réflexions, de mes réponses données pendant ma formation de doula. Cela vous donnera une idée de qui je suis, de comment je souhaite accompagner les parents qui le désirent, l'occasion de mieux me connaître et de mieux cerner les enjeux de cette profession ...

 

  •  
    • Qu’est-ce qui entre jeu dans la profession d’accompagnante à la naissance ?



Différents aspects entrent en jeu dans la profession d’accompagnante à la naissance : notamment la capacité d’écoute, l’empathie, le respect du choix, des croyances et des idées des autres quand elles sont différentes des nôtres, la capacité de proposer sans imposer, de donner son point de vue en laissant l’autre libre de ses choix, savoir reconnaître ses limites et ses forces, ne pas transmettre ses propres peurs, mais aussi des connaissances qui permettent tant d’éclairer les parents sur les choix possibles pour l’accouchement que d’aider à résoudre par des moyens simples les petits problèmes liés à la grossesse (comme par exemple les nausées) et bien sûr d’expliquer les processus en cours, de répondre aux questions des parents, d’indiquer quels sont les meilleurs gestes notamment en post-partum. Oui l’accompagnante porte bien son nom elle doit accompagner pas diriger. C’est aux parents de diriger le bateau, ce sont eux les capitaines mais l’accompagnante est là comme le timonier qui indique les chemins possibles à prendre sur une carte.  Elle joue aussi parfois le rôle du guetteur en haut du mât qui crie « terre ». Dans la tourmente, quand le bateau a l’air perdu ou ne sait plus trop où il se trouve, parfois même dans la tempête elle doit être celle qui est capable d’apaiser et rassurer les cœurs.
Une accompagnante doit aussi être disponible dans son emploi du temps mais aussi dans son cœur pour rester vigilante et répondre aux besoins des familles, notamment quand la date prévue d’accouchement approche. Je pense que dans cette profession il faut être passionné par ce que l’on fait et ne pas seulement le faire comme un « travail », passionné par la famille, la grossesse, l’accouchement, le bébé, l’allaitement. Une accompagnante accompagne la naissance d’un bébé mais aussi la naissance d’une maman, celle d’un papa et celle d’une nouvelle famille et peut-être la naissance d’un grand frère ou d’une grande soeur. Cela fait plusieurs personnes fragiles, en attente, face à l’inconnu, vulnérables, à accompagner chacune à leur rythme, en les prenant là où elles en sont et en les aidant à avancer sur le chemin de la vie…

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 11:27

 Pourquoi les parents décident-ils de prendre une accompagnante s’ils sont satisfaits de leur intervenant et du suivi ?

 

Les parents décident de prendre une accompagnante pour diverses raisons. D’abord je crois qu’il est bon que ce choix se fasse à deux afin qu’un véritable dialogue puisse avoir lieu et que l’accompagnante puisse jouer son rôle auprès des deux parents, car même si c’est la femme qui est enceinte, l’homme a un rôle important de soutien envers sa femme, de prise de contact avec son bébé, etc… Je crois que l’homme est souvent délaissé, incompris et qu’il peut avoir peur de bien des choses pendant la grossesse, or bébé ressent tout et il est bon pour tous que la paix règne.

A ce propos je me demande si dans les rencontres de l’accompagnante il ne pourrait pas il y avoir peut-être une rencontre entre le papa accompagné et le mari de l’accompagnante. Une rencontre entre hommes où ils pourraient aborder les sujets sur un angle différent, … celui de l’homme… Peut-être les maris qui le désirent pourraient simplement partager leur expérience de père. Après cette digression j’en reviens aux diverses raisons : elles sont multiples et dépendent des personnes qui font la demande, biensûr.

La décision de prendre une accompagnante peut venir d’une peur profonde qui reste présente malgré les référents déjà en place : peur de la douleur, peur de la mort, peur de l’inconnu, peur de ne pas être capable, … Dans ce cas l’accompagnante est particulièrement là pour écouter, rassurer, redonner confiance…

  • L’accompagnante est aussi choisie pour pouvoir partager une expérience de femme à femme, de mère à mère, comme cela s’était toujours fait. Notre société étant de plus en plus individualiste et les familles élargies de plus en plus éclatées au niveau géographique il n’y a plus cet enseignement oral traditionnel qui circule pour apprendre aux femmes ce qu’elles veulent savoir. Je crois que les parents attendent beaucoup de cet aspect là du travail de l’accompagnante mais exigent aussi une sécurité de part sa formation qui les assure du sérieux de la personne.  

  • De plus en plus de personnes entendent parler de l’existence des accompagnantes et choisissent d’en prendre une pour sa disponibilité, sa qualité d’écoute et de non-jugement, car les médecins sont très peu présents pendant les grossesses. L’accompagnante est celle à qui on peut téléphoner quand ça ne va pas, celle à qui on peut poser toutes les questions,…

  • L’accompagnante est aussi la personne ressource qui peut être présente à l’accouchement, que l’on connaît, car en général les professionnels présents sont des purs inconnus.

  • L’accompagnante peut aussi aider à faire le point sur les différentes structures existantes, les différentes possibilités quant au lieu d’accouchement, à la position, à la péridurale, l’AVAC  etc… et éventuellement soutenir, présenter un projet de naissance à une équipe hospitalière.

Les parents peuvent donc choisir une accompagnante juste parce qu’ils se sentent perdus ou pour avoir une personne ressource non issue du milieu médical, qui peut donner toutes sortes d’astuces qui évitent bien des médicaments et des complications. Mais je crois qu’il n’y a jamais de raison unique mais plutôt une multiplicité de raisons qui font que je ne peux pas en donner la liste exhaustive. Il faut, pour finir, que l’accompagnante et les parents se sentent bien ensemble et que chacun se sente libre de dire qu’il ne peut pas poursuivre. En effet le travail de l’accompagnante ne peut bien se faire que dans un climat de confiance, de bien-être, de joie et d’humilité (de la part de l’accompagnante).

 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des " Mères Veilleuses "
  • Le blog des " Mères Veilleuses "
  • : Voici un espace pour les amoureux de la périnatalité ... en découvrir les différents aspects, les différents intervenants ... pour pouvoir mieux profiter et faire profiter de la période qui entoure la naissance.
  • Contact

Festi'naître

Rejoignez-nous au Festi'naître les 27 et 28 avril 2013 au Foyer rural de Meillac (35270)

PROCHAINES RENCONTRES

FESTI'NAÎTRE Festival de la périnatalité

les 27 et 28 avril 2013 au Foyer Rural de Meillac

 

  Tout l'agenda 2012-2013