Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 10:39

Voici un tuto en anglais qui permet d'avoir des soutien-gorge d'allaitement pour des prix corrects et en plus jolis... c'est tellement rare !

Vous pourrez transformer votre soutien-gorge préféré en soutien-gorge d'allaitement. L'explication ets en anglais mais je pense qu'avec les photos on peut s'en sortir, au besoin demandez-moi la traduction ...

trouvé ici :

Creative Commons License   The URL for this page is: http://crafts.sleepingbaby.net/braconvert.html

Converting a Regular Bra into a Nursing Bra

If you're anything like me sizewise, you have probably found that it is blessed* near impossible to find comfortable, inexpensive, non-old-lady nursing bras. I looked all over the place, in real and virtual stores, and while I did buy a few Bravado Double-plus bras, I was less than thrilled with their construction and fit. However, looking at them made me realize that they'd be reasonably easy to copy onto my existing bras.

ETA Nov. 9 2009: I haven't bothered converting any more bras to nursing bras for my third child. I use a soft-cup bra from Lane Bryant (the store, not the catalog -- it's a Cacique bra) that has elastic all along the edges. With a bra like that, it's easier just to pull the whole thing down to nurse; the elastic has stayed fine for nearly two years so far. I would still recommend doing a conversion if you are prone to plugged ducts or mastitis, since the pressure of the elastic on the underside of the breast (while nursing) can cause a plugged duct, but if your nursing is relatively problem-free, just pulling it down can be fine.

* word has been changed so as not to offend the easily offended

Materials needed:

  • One comfy, well-fitting bra in whatever style pleases you;
  • Two swimming suit bra hooks (see picture below) or similar large hook -- or, if your breasts are not too heavy, snaps w/setter; or large hook-and-eye combination. In this project, I used hooks.
  • Melissa H sent me a link to a site that carries nursing bra clasps -- check them out!
  • Annalea found another bra-supply shop: www.bramakerssupply.com. This Canadian site is a trainwreck of animations and ugly backgrounds, but it has online ordering. Click here to go straight to their fasteners page.
  • If you're in the UK, you can get nursing bra clasps at MotherwearUK.com -- they have similar directions posted on their site, too.
  • About one foot of narrow elastic -- can be lingerie elastic, regular 1/4" elastic, or even a shoelace;
  • Needle and thread; or, if you have a good one, a sewing machine (mine had a hard time with elastic, so I hand-sewed this project).

Note: if you use a bra that adjusts in the front ra ther than in back, you may need to adjust the straps to fit, and then sew as below. Mine all adjust in back, so I can't provide any specifics, I'm afraid. Jenn S. also notes that you may be able to use a bra that hooks in front, and sew elastic to the two sides on the bottom, keeping it from sliding off.

How to sew this project:

Take the bra you wish to convert and cut both straps at about armpit level:

Thread one hook onto the cup side of the cut:

I recommend having the hook point towards the middle of the bra; it is less likely to come undone that way. (I have tried both ways.)

Sew the edge over the hook:
Make a loop out of the other cut edge, large enough for the hook to pass through, and sew it firmly:
Step back and admire your work thus far... and make sure that both the hook and the loop are securely sewn:
Now cut the elastic (or shoestring) into two 6" pieces. These pieces will be sewn to the strap and the cup edge, so that when you unhook the bra, the strap stays in a convenient place to be re-hooked.
Sew one end of the elastic to the strap, just a little above the loop:
Sew the other end to the cup below, without stretching the elastic (it will stretch when you unhook the bra):
Repeat process with the other side. To nurse, just unhook the side you want, fold the cup down, and when you're done, rehook. Now you have a nursing bra that is your style (whatever that happens to be) and that didn't cost you a fortune!
Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans allaitement maternel
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 21:03

Voici le tuto que j'ai trouvé le plus bizarre et en même temps très astucieux pour permettre de tirer son lait sans avoir à tenir le tire-lait en permanence. Il est en anglais. Je le copie ici :

 

Converting a RegularBra into a Pumping Bra by Karen M. PDF, 223 K

Completed hands-free pumping braFrom Karen M. Of misc.kids.breastfeeding. This conversion is ideal for working moms who pump at lunchtime or while driving -- much less expensive than buying hands-free equipment.

To those of you who have come to these directions from an "Oh my god, this site is so funny/gross/stupid" link... yeah, whatever. Whoever posted it to your bulletin board probably has too much time on his/her hands if s/he's running searches for weird bras, don't you think?

Women who want to give their babies the best start in life, yet still want or need to work, often need to pump breastmilk for their babies. And their workplaces often aren't willing or able to set up a separate space for them to pump. So it becomes far more practical to buy or rent a double pump and set up a station in one's car, or if their employer does provide a space or if she has an office, in her office. Yet bras that are specifically designed for pumping (and yes, they exist) are often quite expensive. these directions, sent to me by a woman who needed to pump on the road ( they are not my creation), are helping women to provide their babies with the food they are meant to have. I happen to feel very strongly that breastfeeding should be the norm, ra ther than the exception, because it's what babies are meant to have, and babies who are denied breastmilk are statistically less healthy, not as smart, and generally not as well-off as those who are breastfed. It's an important health issue, and if, by hosting directions like these, I can increase the number of breastfed infants in this country (and beyond), then I feel I'm doing a service. Yes, the pictures look silly; I won't deny that. But what you're seeing is a woman who cares more about the health and well-being of her infant than what strangers might think of her, and I think that's saying a lot.

Also, a statement of the obvious (because I got an email from a gentleman who was concerned about the safety of pumping while driving): if you use this when driving, do exercise all due caution. Don't try to get hooked up while you're driving 65 mph. Driving a car is dangerous under the best of circumstances. If running the pump will be distracting for you on your commute, don't do it. I'd recommend this for when you're stuck in bumper-to-bumper traffic, and then only if you have gotten hooked up before you start driving. If you need to disengage the pump while you're still on the road, pull into a rest station or the like. As the gentleman's email said, "While I agree that breast feeding is vital to the well-being of an infant, having no mother at all is far worse for the development of a child than not getting breast milk."

He keeps writing to me. He really doesn't like the idea that women will be using this in the car. Here's another note: "...[in his discussion group where a link to these directions was posted] there was a lot of outrage about any suggestion of doing something so complicated while behind the wheel. After alcohol (something we can control ourselves), inattentive drivers are the biggest killers of bikers.  Having a close friend whose first anniversary of death by inattentive driver is this weekend, it's something that touches very close to home for me.  there are literally thousands of outraged motorcyclists in the cyber-community right now.  I only hope that you will consider pulling the article altogether, as any form of inattentive driving can cause harm, or even death, to the driver or anyone around them. How many mothers will read that article, create the device described, and ignore your soft warning?  How many of them will have their babies in the car with them when they try this?  I hope to God that no innocent children... well, you know what I mean, I can't type it." the pumping bra can obviously be used in situations other than driving, so I have no intention of pulling the directions. Just be smart if you choose to use it on the road. Get hooked up before you start driving. Don't attempt to adjust it while you're driving. Pull off the road into a service station or rest stop if you have to change settings or disengage. Don't compromise your safety for breastmilk!

Materials:

  • 1 Regular, non nursing bra (I got this one at Walmart for $2.99 on clearance). Look for material that isn’t too stretchy in the cup and will be easy to sew and work with.
  • 2 Compete hook and eye sets (preferably kind of big)
  • 2 Hooks only (smaller ones, regular bra hook sized)
  • 1 small scrap of fleece

Directions:

First try on the bra with your pump horns handy. Over the top of the bra, place the pump horn where it would go if you were pumping. Mark the top and bottom of the pump horn with a fabric pen over the center vertical line where you will make the cut.
With the top and bottom of the hole marked, make a mark appx. 1” above each. You will actually be cutting between these marks, NOT where you placed the horns originally. Cut between your new marks so that the cut is wide enough to feed a horn through like a buttonhole, but is 1” above where you placed it while trying on your bra. (Kind of a key hole effect, the
horn “stem” will then rest at the bottom of the hole, but still be in the right place making it more secure)
Take a small scrap of fleece and place it on the front of the bra over the hole you cut. From the back side of the bra sew about ¼” of an inch around the hole you cut in the cup. Cut the fleece to match the center cut in the cup and flip the fleece to the back side so that it is on the inside of the bra cup. Now stitch around the hole again about 1/8” away, securing the fleece and making a sturdy hole. Cut the fleece to about ¾” on all sides of the hole and hand tack it to the cup around the outside edge. Repeat for the second cup. Fleece lining the hole for pump horn insertion
Put the bra on again, only this time place the horns through the holes. When horns are comfortably positioned mark where you will place the hook and eye to secure the horn in place while pumping, then hand stitch the hook and eye in place. (Velcro or other fasteners might work for this, but I had hooks & eyes handy.) Pump horn inserted; hook and eye sewn above to keep horn positioned
At the top of the cup, where the cup meets the bra strap, sew one of the small hooks.
Using the hands free pump bra: the bra can be worn on its own with the straps up, but it can also be a pain to have to put on a bra each time you pump. The hooks at the tops of the straps allow you to use it with a regular nursing bra. Just lower your cups and use the hook at the top to hook into your nursing bra eyes (will not work with all bras though, only those that use hook and eye closures or have an eye at the top like Medela bras) then you don’t have to take your shirt off or even take your arms out of your shirt to put on the pump bra.
It is also handy for tandem pumping, just keep one side down... here my regular nursing bra is on under the pump bra one side of the pump bra is down so I can nurse.
And finally this is what I look like when I pump in my car, or in front of people. I just pull a stretchy shirt over my horns and no one can see anything specific. (This is how I pump and drive!)

Bra and directions made by Karen Mellentine, 2003.

Voici la source : lien

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans allaitement maternel
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 18:58

Comment savoir quand diversifier ?

Si il n’y a pas de problèmes d’allergies dans votre famille vous pouvez diversifier dès que votre enfant sera prêt au niveau psychomoteur.

Il y a trois signes à identifier :

  • Votre enfant a deux dents qui ont déjà bien poussé

  • Votre enfant tient assis seul correctement

  • Votre enfant peut tenir un objet de la taille d’une lentille crue entre le pouce et l’index (pince fine)

Dès que votre tout petit aura deux de ces trois signes présents alors il sera prêt pour la diversification alimentaire.

Si vous allaitez pensez à toujours donner le sein en premier et seulement ensuite la nourriture sous peine de baisse de lait.

En cas de présence de personnes ayant des terrains allergiques dans votre famille il faut attendre jusqu'à l'âge de un an avant la diversification (dixit un très bon pédiatre de Montpellier), ceci pour permettre au système immunitaire d'être plus efficace lors de la première présentation de l'allergène. 

Qui dit système immunitaire plus efficace dit que certaines allergies n'apparaîtront pas ou très peu.

Et si votre bébé ne veut pas manger ne le forcez pas ! Ne vous inquiétez pas si vous l'allaitez il ne risque pas de manquer de quoi que ce soit. N'oubliez pas que le lait maternel est la nourriture la plus adaptée à votre enfant.

Votre bébé peut facilement manger des petits morceaux adaptés.

Il se régalera avec une pomme que vous gratterez à l’aide d’une cuillère afin d’en extraire un peu de pulpe.

Pensez à ne donner qu’un nouvel aliment à la fois, ainsi en cas d’apparition d’écoulement nasal, d’érythème fessier, d’eczéma, … ou de tout autre signe d’allergie vous saurez quel aliment éviter au moins encore pour quelques mois, attendant que son système immunitaire se perfectionne.

Evitez biensûr tout aliment à fort risque allergique avant 12 voire 18 mois. (œufs, fraises, fruits de mer, etc …)

Dans tous les cas si il y a des personnes possédant un terrain allergique dans votre famille ne diversifiez pas avant l’âge de 1 an. (conseil d’un super pédiatre sur Montpellier). Même en petite quantité.

Certains vont peut-être se demander d’où je sors mes sources. Et bien c’est une consultante en lactation qui m’a enseigné tout cela qui est monitrice en allaitement depuis 29 ans et consultante depuis 1998. Une source très sûre car testée de très nombreuses fois, faites-moi confiance !

 

 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans allaitement maternel
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 15:47

 

Voilà une affiche sur l'allaitement maternel que je trouve magnifique :

 
à placarder sans ménagement !


NOESEIN.jpg

article issu du blog : http://la-tribu.over-blog.org/
Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans allaitement maternel
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 00:51

Voici un texte plein d'humour qui montre bien ce que vivent les mères qui veulent allaiter.

Ce texte, écrit par Janis Honea, est paru dans l'édition d'octobre 1997 du magazine The Compleat Mother et a été traduit par Françoise Railhet, responsable du Programme des Associés Médicaux de la LLL en France.

IL ETAIT UNE FOIS, SUR UNE AUTRE PLANETE

un jeune homme qui se préparait à avoir un rapport sexuel pour la première fois. Cela l'angoissait, car il n'avait jamais rencontré aucun homme qui ait réussi à faire l'amour. Il décida donc d'en parler avec ses copains pour bénéficier de leur expérience.
- J'avais vraiment envie de le faire, dit l'un d'entre eux, mais le docteur m'a dit que mon pénis était trop petit.
- Vraiment, s'exclama un autre, moi, on m'a dit que le mien était trop gros.
- Je voulais essayer, mais ça n'a pas marché, je n'arrivais pas à satisfaire ma femme, dit un troisième.
- Moi, je n'ai jamais voulu le faire. C'est tellement bestial ! Nous ne sommes quand même pas des animaux. Je sais qu'on dit que le pénis est ce qu'il y a de mieux, mais j'ai fait l'amour artificiellement à toutes mes femmes, et elles en ont toujours toutes été très satisfaites.
- Mais est-ce que tu n'as pas divorcé sept fois ? demanda le jeune homme. 
- Oui, mais ça n'a vraiment aucun rapport.
- Moi, j'ai entendu dire qu'il fallait se préparer avant pendant plusieurs mois, endurcir son pénis, le frotter régulièrement avec un tissu rugueux, ce genre de choses...
- Et puis, il ne faut pas rester plus longtemps que quelques minutes les premières fois, sinon ça fait mal.
- Mon cousin m'a raconté que ça lui avait fait abominablement mal. Il a eu des crevasses et ça saignait. Il a abandonné au bout de deux fois.
- Moi, j'ai un ami qui faisait l'amour naturellement, ça semblait vraiment être toute une affaire. Chaque fois que je le voyais, soit il avait fait récemment l'amour à sa femme, soit il allait le faire bientôt. Je lui ai dit qu'elle ne devait pas être satisfaite, sinon elle ne voudrait pas le faire aussi souvent, et qu'il devrait compléter avec un vibromasseur, mais il m'a dit qu'il ne voulait pas.
- Et bien, j'ai quand même vraiment envie d'essayer, conclut le jeune homme.
- Comme tu veux, dit l'ami qui avait un trop gros pénis. Quand même, impose dès le départ à ta femme un planning précis pour vos relations sexuelles, sinon elle va te manipuler. Le jeune homme se posait toujours beaucoup de questions et il décida d'en parler à son médecin.
- Oui, bien sûr, je vous comprends, lui répondit-il paternellement. Mais que voulez-vous, beaucoup d'hommes n'arrivent pas à satisfaire leurs femmes uniquement avec leur pénis. Même avec des séances d'information ou des livres et malgré tous leurs efforts, des tas d'hommes n'y arrivent tout simplement pas. On appelle ça le syndrome d'insuffisance pénienne. Je sais que vous avez envie d'essayer, et je pense que c'est très méritoire de votre part. Mais je vous conseille quand même de prendre ce vibromasseur, juste au cas où. Regardez, il faut l'insérer comme ceci, vous voyez, pour qu'il pénètre selon le bon angle, et ensuite...
Lorsque fut venu le grand moment, le jeune homme était nerveux et angoissé, mais bien déterminé à faire les choses au mieux. Il fit très attention de bien respecter toutes les consignes. Il regarda bien l'horloge et arrêta exactement au bout du temps prescrit. Le résultat fut un lamentable échec. Sa femme était très frustrée. Lui aussi. Il ne comprenait pas pourquoi ça s'était aussi mal passé. Il avait fait scrupuleusement tout ce qu'on lui avait dit de faire. Sa femme essaya de le consoler, lui dit qu'elle l'aimait, qu'ils apprendraient ensemble, que les choses s'arrangeraient avec le temps. Mais la fois suivante, le jeune homme se dit qu'il ne supporterait pas de la voir à nouveau aussi déçue, et il décida d'essayer le vibromasseur, juste pour cette fois. Hélas! Personne ne lui avait jamais parlé du risque de confusion pénis-vibromasseur. Très rapidement, sa femme développa une nette préférence pour le vibromasseur, et se mit à refuser le pénis. Dans un sens, il préférait le vibromasseur, lui aussi. Il savait toujours quelle stimulation sa femme avait reçue exactement, et s'il avait besoin de s'absenter pendant plusieurs jours, quelqu'un d'autre pouvait satisfaire sa femme à sa place. C 'était beaucoup plus facile de la laisser avec le vibromasseur et de vaquer à ses petites affaires. Quand il était avec sa femme, il se sentait triste, déçu et incompétent; alors, il travaillait de plus en plus, et il passait de moins en moins de temps à la maison. Ce n'était pas du tout comme ça qu'il avait imaginé que se passeraient les choses, mais il ne voyait vraiment pas quoi faire pour que ce soit différent. Un jour, il prit son courage à deux mains, et demanda au copain qui connaissait un homme qui faisait l'amour naturellement, de lui en donner les coordonnées.
- Bonjour, lui dit-il au téléphone, j'aimerais bien avoir des informations sur les relations sexuelles naturelles. Je n'ai pas réussi avec ma femme actuelle, et j'aimerai bien savoir comment faire, pour quand je serai avec ma prochaine femme. Je voudrais vraiment y arriver. 
- Vous êtes mariés depuis combien de temps ?
- Quelques mois.
- Oh ! Mais si vous voulez faire l'amour avec votre femme, il n'est pas trop tard, vous savez. Il l'invita à venir à une réunion de la Cosa League (cosa : terme d'argot espagnol pour le pénis), une association qui informait et soutenait les hommes qui souhaitaient faire l'amour naturellement. À sa première réunion, le jeune homme fut tout d'abord stupéfait, il n'aurait jamais cru qu'il y avait autant d'hommes qui faisaient l'amour naturellement. C'était vraiment merveilleux de les entendre parler de leurs difficultés et expliquer comment ils avaient réussi à les surmonter. Pour la première fois, il se sentit plein d'espoir.
- À votre avis, qu'est ce que je devrais faire ? demanda-t-il à l'animateur à la fin de la réunion.
- La première chose, c'est de vous débarrasser du vibromasseur.
- Oh ! Eh bien, je... je... je ne sais pas si ... comment ma femme va-t-elle le prendre ?
- Ça, c'est sûr, ça ne va pas être facile au départ. Elle ne va pas être contente. Mais si vous êtes patient et persévérant, elle finira pas accepter de reprendre votre pénis et elle s'habituera à la sensation particulière qu'il prodigue.
- Mais ... si ne j'arrive pas à la satisfaire ?
- Il ne faut pas vous décourager si ça ne marche pas du premier coup. Il vous faudra un peu de temps pour arriver à comprendre les besoins de votre femme, mais ça viendra avec la pratique.
- Ah ! ... Et... il faut le faire à quelle fréquence, et ça doit durer combien de temps ?
- Il n'y a pas de règles. Voyez comment cela se passe, faites à la demande, regardez votre femme, pas l'horloge ni le calendrier, elle saura vous montrer ce qui lui convient le mieux.
La première fois, sa femme n'avait visiblement aucune envie d'abandonner le vibromasseur. Elle protesta énergiquement lorsqu'il lui offrit son pénis et lui tourna froidement le dos. La fois suivante, elle finit par l'accepter avec beaucoup de réticence, mais, à la grande joie du jeune homme, une fois qu'elle l'eut accepté, elle le garda longtemps et sembla satisfaite. Il était ravi ! Ca marchait ! Il avait réussi à faire l'amour naturellement ! Avec son pénis ! La fois suivante, lorsqu'elle demanda le vibromasseur, il lui offrit à nouveau son pénis avec tendresse. Elle refusa quelques minutes, puis l'accepta. Plus jamais par la suite elle ne redemanda le vibromasseur. La vie du jeune homme fut totalement transformée. Faire l'amour n'était plus du tout une corvée. Il n'avait plus du tout envie d'être loin de sa femme, ni que quelqu'un d'autre s'occupe d'elle à sa place avec un vibromasseur. C'était à chaque fois aussi merveilleux de voir sa femme heureuse et satisfaite grâce à ce qu'il lui donnait avec son propre corps. Il se sentait viril, bien dans sa peau, et avait maintenant autant envie que sa femme de faire souvent l'amour. Quand il pensait à tous ces hommes et à toutes leurs femmes qui n'avaient pas la chance de connaître une expérience aussi gratifiante, il se sentait très triste pour eux. 
Un jour, alors qu'il était avec ses copains, l'un d'eux se mit à parler des avantages du tout nouveau modèle de vibromasseur qu'il venait d'acheter; ils commencèrent à comparer les avantages et inconvénients des divers vibromasseurs existant sur le marché. Le jeune homme déclara soudain:
- Nous, nous avons jeté le nôtre !
- Vous avez quoi ?
- On l'a flanqué à la poubelle. De toutes façon, ça faisait un moment qu'on ne s'en servait plus jamais. Silence stupéfait
- Mais alors, comment vous faites ? demanda le copain " trop gros ".
- Eh bien, je fais l'amour moi-même.
- Mais pourquoi ? C'est aussi bien avec un vibromasseur!
- Ca ne te fait pas mal ?
- Tu n'en as pas marre ?
- C'est pas vrai ! Tu n'as quand même pas été voir ces fanatiques de la Cosa League ! dit le copain qui trouvait ça bestial.
- Ce ne sont pas des fanatiques, répondit calmement le jeune homme. Ils m'ont donné toutes les informations dont j'avais besoin pour réussir, et je suis très heureux de les avoir écoutés.
- Mince alors ! Vous allez voir les mecs, la prochaine chose qu'il va faire, c'est arrêter de se raser ! Tout le monde éclata de rire 
- Oh! Ou bien laisser sa femme dormir dans son lit avec lui !
- Mais comment est-ce que tu feras si tu dois partir pendant plusieurs jours ? demanda le copain qui était " trop petit " lorsque l'hilarité fut un peu calmée. Et puis, ça va finir par t'abîmer le pénis !
- Attends-toi à sacrifier à ta femme tous les plaisirs de l'existence ! clama le copain sept fois divorcé.
- Mon pauvre vieux, tu vas devenir complètement ramolli du bulbe !
- Tu ne comptes quand même pas faire ça toute ta vie ! C'est de la folie douce !
Le jeune homme écoutait sans mot dire toutes ces réflexions et moqueries.
Cela ne l'atteignait pas. Il se sentait tellement heureux, tellement sûr d'avoir fait le bon choix. Qu'importait les petits problèmes que ce choix impliquait parfois, en regard de tout ce qu'il lui apportait de bonheur et d'amour !

tiré du blog : maternage.free.fr

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans allaitement maternel
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des " Mères Veilleuses "
  • Le blog des " Mères Veilleuses "
  • : Voici un espace pour les amoureux de la périnatalité ... en découvrir les différents aspects, les différents intervenants ... pour pouvoir mieux profiter et faire profiter de la période qui entoure la naissance.
  • Contact

Festi'naître

Rejoignez-nous au Festi'naître les 27 et 28 avril 2013 au Foyer rural de Meillac (35270)

PROCHAINES RENCONTRES

FESTI'NAÎTRE Festival de la périnatalité

les 27 et 28 avril 2013 au Foyer Rural de Meillac

 

  Tout l'agenda 2012-2013