Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 22:03

Oui l'association évolue, de nouvelles personnes me rejoignent pour m'aider, pour faire réseau, pour mutualiser nos énergies, nous enrichir mutuellement de nos connaissances particulières, .... Et ça vraiment c'est une richesse incomparable.

Je tiens à remercier tous ceux qui sont en train de se joindre aux Mères Veilleuses. Je vais bientôt vous les présenter.

Ainsi je suis en train de me former au portage. Très bientôt les premières dates des ateliers portage seront annoncées. Les ateliers seront co-animés par Adriane et moi.

Un vrai site internet va être créé ...

Des rencontres vont être prévues, en projet : un futur Festi'naître pour le printemps 2013 ... J'en profite pour faire appel à toutes les bonnes volontés pour ce projet. Toutes celles ou tous ceus qui voudraient contribuer par de l'aide financière, administrative, par des supers idées, des retours sur le Festi'naître de l'an dernier, des talents particuliers pour nous faire une affiche par exemple, faire du bénévolat le jour J, nous trouver une super salle ou nous prêter un grand terrain ... etc etc... il y en aura pour tout le monde ...

Des rencontres festives régulièrement ... pour faire la fête, s'amuser et partager ...

Un service de prêt de livres et vidéos efficace sera mis en place...

Et toutes sortes d'idées qui traversent nos têtes ... mais doivent se décanter avant de pouvoir en dire quoi que ce soit.

 

Ainsi hier a eu lieu la première rencontre du groupe de femmes que j'ai réunies afin de suivre un parcours fait par une femme pour les femmes et intitulé Nouvelle Eve... C'est un parcours nous permettant d'entrer plus profondément dans le mystère de la femme. Nous étions 6 et nous nous rencontrerons en tout au minimum 11 fois pour aller jusqu'au bout de ce parcours. Hier cela a été une vraie bénédiction de nous retrouver seules entre femmes à pouvoir partager sur nos vies de "femmes" afin d'entamer un chemin pour avancer vers un plus grand bonheur...

Oh pourquoi donc chercher à ressembler aux hommes, à être uniformisées, le mystère de la femme est si beau, nos particularités un si grand trésor, nos différences font la richesse de l'humanité ... apprenons à devenir ce que nous sommes... de vraies femmes ! des femmes veilleuses!!

Des veilleuses d'aurore, des sentinelles de l'invisible...


 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 01:23

oh que je suis contente d'avoir trouvé la vidéo de ce film que j'aime tant regarder surtout pendant les derniers mois de mes grossesses.

Un film superbe sur les accouchements à travers les différentes cultures de cette terre. A voir absolument.

 

(Je sais que l'image de la vidéo n'a pas l'air de correspondre mais pourtant il s'agit bien du film Le premier cri )


 


  Je ne sais pas pourquoi mais la fonction plein écran ne veut pas fonctionner donc cliquez sur You Tube écrit en petit en bas à droite de la vidéo et vous accédez à la page you tube de la vidéo sur laquelle l'option plein écran fonctionne très bien.
Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans périnatalité
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 22:50

Aujourd'hui j'ai donné mon premier massage femme enceinte

...que du bonheur !


Franchement j'ai passé un moment merveilleux. Je suis allée chez une maman que j'avais rencontré une fois et qui m'a merveilleusement bien reçue. Après un petit thé nous sommes allées dans la chambre préparée pour le massage et vraiment ce n'est                     ...que du bonheur !


Une musique douce, une pièce bien chauffée,  de la pénombre, une table pour installer la maman, de l'huile d'amande douce bio,.. de la douceur et de l'amour ... de la tendresse et de l'attention ... un temps de bien-être, un temps pour soi, un temps de pause pour se recentrer sur son corps ... pour se réunifier, pour s'arrêter ... Un temps hors du temps.


Ce n'est ...que du bonheur !

...tant pour celui qui donne que pour celle qui reçoit.

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans grossesse
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 22:13

Un petit rappel voici les deux prochaines rencontres prévues en juin :

 

Le mercredi 13 juin : de 9h15 à 11h30 : materni-thé sur l'accouchement.

Un temps pour parler : avec qui se préparer ? où accoucher ? les préparations à l'accouchement, les livres, ... l'accompagnement à la naissance ...

Cette rencontre aura lieu chez moi à Meillac (35). détails ici.

 


 

Le samedi 16 juin : de 10h30 à 12h30 : Projection du film Fait Maison avec Isabelle Bar

                                 de 12h30 à 14h00 : repas partagé

                                 dès 14h00 : temps Parlotte !

Plus de détails ici.

 

Comme toujours pour chacune de ces rencontres la participation financière est libre.

L'inscription est obligatoire afin que je puisse m'organiser ou par mail : lesmeresveilleuses@ymail.com, ou par commentaire sur ce blog ou encore par téléphone au 02.99.73.82.97.

Je demanderai à ceux qui re-viennent ou souhaitent emprunter des livres d'adhérer à l'association si ce n'est pas encore fait.

A chaque rencontre l'adhésion sera possible et je tiendrai à votre disposition des livres des Editions l'Instant Présent à la vente en plus des livres à emprunter.

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 16:52

Voici la vidéo d'un petit massage tout simple à pouvoir faire pour se recentrer sur bébé, ou après une journée fatigante. il s'agit d'un massage que la maman se fait elle-même.

Cette vidéo est proposée par mymommymanual.com.

Voici la traduction de ce que dit la thérapeute qui présente la vidéo :

" En tant que physiothérapeute, instructrice en massage prénatal et éducatrice certifiée en massage pour bébés, je voudrais vous montrer comment vous pouvez masser votre ventre de femme enceinte. Je suis enceinte de 22 semaines avec des jumeaux, c'est donc un moment idéal. Après avoir examiné quelques conseils de base et les avantages, je vous montrerai quelques techniques de massage du ventre. Mettez un peu de musique relaxante et continuez à regarder cette vidéo pour prendre un temps de contact thérapeutique avec votre bébé !

Conseils :

1. Un bon moment pour commencer c'est le milieu ou la fin de 2ème trimestre de grossesse, spécialement si vous sentez déjà votre (vos) bébé(s) bouger.

2. Asseyez sur votre lit ouun canapé avec plusieurs coussins derrière votre dos. Evitez de vous allonger à plat.

3. Utilisez de l'huile plutôt que de la lotion car la lotion sèche rapidement. Prenez en une qui aide à éviter les vergetures. Evitez tout ce qui contient de l'huile minérale.

4. Massez d'une pression légère et travaillez à un rythme confortable.

5. Pensez à respirer.

 

Installez-vous confortablement et démarrez. Chaque mouvement peut être fait 5 à 10 fois. Respirez par le nez !"

 

Pour le reste il vous suffit de regarder les images ...

 

 


 
Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans grossesse
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 08:26

Cette vidéo est présentée par un chiropraticien, le Dr. John Edwards de la clinique de chiropratique pour maman de Cape Coral en Floride. Il explique qu'elle est la meilleure façon de changer les couches d'un bébé de 0 à 6 mois. L'explication est en anglais mais rien ne vaut l'image.

Il montre tout d'abord la technique habituelle du change puis une meilleure façon de le faire.

Je n'avais jamais entendu parler de cela et j'ai donc vérifié l'information auprès de mon chiropraticien qui me l'a confirmée.

Le Dr. John Edwards explique que le fait de relever les pieds du bébé comprime les racines nerveuses et empêche ainsi une bonne communication entre le cerveau et les intestins, ce qui favorise la formation de gaz. Il termine donc par dire que si vous voulez mieux dormir les 6 premiers mois de votre bébé, il faut le changer en le faisant rouler sur le côté.

 

 


 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans bébé est né !
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 10:39

Voici un tuto en anglais qui permet d'avoir des soutien-gorge d'allaitement pour des prix corrects et en plus jolis... c'est tellement rare !

Vous pourrez transformer votre soutien-gorge préféré en soutien-gorge d'allaitement. L'explication ets en anglais mais je pense qu'avec les photos on peut s'en sortir, au besoin demandez-moi la traduction ...

trouvé ici :

Creative Commons License   The URL for this page is: http://crafts.sleepingbaby.net/braconvert.html

Converting a Regular Bra into a Nursing Bra

If you're anything like me sizewise, you have probably found that it is blessed* near impossible to find comfortable, inexpensive, non-old-lady nursing bras. I looked all over the place, in real and virtual stores, and while I did buy a few Bravado Double-plus bras, I was less than thrilled with their construction and fit. However, looking at them made me realize that they'd be reasonably easy to copy onto my existing bras.

ETA Nov. 9 2009: I haven't bothered converting any more bras to nursing bras for my third child. I use a soft-cup bra from Lane Bryant (the store, not the catalog -- it's a Cacique bra) that has elastic all along the edges. With a bra like that, it's easier just to pull the whole thing down to nurse; the elastic has stayed fine for nearly two years so far. I would still recommend doing a conversion if you are prone to plugged ducts or mastitis, since the pressure of the elastic on the underside of the breast (while nursing) can cause a plugged duct, but if your nursing is relatively problem-free, just pulling it down can be fine.

* word has been changed so as not to offend the easily offended

Materials needed:

  • One comfy, well-fitting bra in whatever style pleases you;
  • Two swimming suit bra hooks (see picture below) or similar large hook -- or, if your breasts are not too heavy, snaps w/setter; or large hook-and-eye combination. In this project, I used hooks.
  • Melissa H sent me a link to a site that carries nursing bra clasps -- check them out!
  • Annalea found another bra-supply shop: www.bramakerssupply.com. This Canadian site is a trainwreck of animations and ugly backgrounds, but it has online ordering. Click here to go straight to their fasteners page.
  • If you're in the UK, you can get nursing bra clasps at MotherwearUK.com -- they have similar directions posted on their site, too.
  • About one foot of narrow elastic -- can be lingerie elastic, regular 1/4" elastic, or even a shoelace;
  • Needle and thread; or, if you have a good one, a sewing machine (mine had a hard time with elastic, so I hand-sewed this project).

Note: if you use a bra that adjusts in the front ra ther than in back, you may need to adjust the straps to fit, and then sew as below. Mine all adjust in back, so I can't provide any specifics, I'm afraid. Jenn S. also notes that you may be able to use a bra that hooks in front, and sew elastic to the two sides on the bottom, keeping it from sliding off.

How to sew this project:

Take the bra you wish to convert and cut both straps at about armpit level:

Thread one hook onto the cup side of the cut:

I recommend having the hook point towards the middle of the bra; it is less likely to come undone that way. (I have tried both ways.)

Sew the edge over the hook:
Make a loop out of the other cut edge, large enough for the hook to pass through, and sew it firmly:
Step back and admire your work thus far... and make sure that both the hook and the loop are securely sewn:
Now cut the elastic (or shoestring) into two 6" pieces. These pieces will be sewn to the strap and the cup edge, so that when you unhook the bra, the strap stays in a convenient place to be re-hooked.
Sew one end of the elastic to the strap, just a little above the loop:
Sew the other end to the cup below, without stretching the elastic (it will stretch when you unhook the bra):
Repeat process with the other side. To nurse, just unhook the side you want, fold the cup down, and when you're done, rehook. Now you have a nursing bra that is your style (whatever that happens to be) and that didn't cost you a fortune!
Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans allaitement maternel
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 01:07

Soutien doulas

Parce que le climat actuel qui préside aux naissances dans les hôpitaux et cliniques n'est pas toujours très serein. Trop souvent, les cours de préparation à la naissance n'existent pas, restent très légers, ou peu adaptés à ce qui attend les parturientes lors de leur accouchement.
 
Souvent les mamans se sentent « abandonnées » du fait que chaque sage-femme doit s'occuper d’un trop grand nombre de parturientes, donc n'ont pas le temps d'effectuer un bon accompagnement. Certaines sages-femmes ne semblent pas elles-mêmes formées à cet accueil et à la Préparation à la naissance…
 
Le père lui-même, même « bien préparé » pour la circonstance, n'est souvent pas en mesure de faire face tout seul aux différentes difficultés qui peuvent se présenter, ne serait-ce qu'administratives…
 
La présence d'une doula peut nettement favoriser les choses, ne serait ce qu'en le déchargeant de certaines formalités et en aidant les parents à s'assumer pendant le travail de l'accouchement… et c'est encore bien plus nécessaire quand le père ne peut participer à la naissance de son bébé.
 
Une doula, dans ce cas, ne remplace bien sûr pas la sage-femme – ce n'est pas la même fonction – mais elle peut énormément aider les parents et/ou la sage-femme à assurer un accompagnement digne de ce nom. Et c'est encore plus vrai lorsque la naissance est décidée à la maison et que cette maman a de nombreux enfants ou n'a pas sa mère, sa belle mère ou même parfois pas son compagnon près d’elle, même si c'est occasionnel.
 
J'ai vu de nombreuses doulas ou apprenties doulas dans nos « Rencontres de Châteauroux » et je peux garantir que l’aide que peuvent apporter ces personnes extrêmement dévouées et désintéressées est extraordinaire.
 
Et je ne vois pas du tout en quoi cela pourrait gêner les sages-femmes. Bien au contraire cela ne peut que leur apporter une assistance précieuse auprès des mamans et des papas ; c'est une autre fonction, une autre profession, qui n'a surtout rien de médical !

 

 

texte tiré du site du Dr Max Ploquin

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 21:50

Aurons-nous la chance d'avoir Kantell Chantreau parmi nous ?

Peut-être, ce n'est pas encore certain mais elle sera peut-être avec nous pour nous présenter son film "Fait maison".

Oui Katell est bilingue français -breton, elle est auteure, réalisatrice de film et a de nombreuses cordes à son arc.

Espérons donc qu'elle pourra nous réjoindre le samedi 16 juin à 10h30 à Combourg pour la projection de son film...

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 01:18

Voici un sujet un peu médical si on veut mais qui concerne beaucoup de femmes pendant leur accouchement. ce n'est pas moi qui ai écrit cet article mais par une sage-femme.

Voici ma source :

Périodes du travail et complicité →( http://midwifethinkingfrench.wordpress.com/author/midwifethinking/)

 

Le bourrelet de col antérieur ou comment saccager un accouchement parfaitement normal

Publié le février 6, 2011 par midwifethinking

Voici un scénario que j’entends très fréquemment : une femme est en travail et tout se déroule normalement. Elle commence à pousser lors des contractions et sa sage-femme l’encourage à suivre son corps. Après quelques poussées la sage-femme l’examine pour « voir ce qu’il se passe » et trouve un bourrelet de col en antérieur. Elle dit à la femme d’arrêter de pousser parce qu’elle n’est pas complètement dilatée et risque de déchirer son col ; son corps est en train de lui mentir et ce n’est pas le moment de pousser. La femme est perturbée et prend peur. Elle ne peut pas arrêter de pousser et doit lutter contre son corps ce qui augmente la douleur. Parce qu’elle ne peut pas arrêter de pousser on lui recommande de prendre une péridurale. Une péridurale est posée avec tous les appareils de mesure qui vont avec. Plus tard un autre toucher vaginal déclare que le col est complètement dilaté et une poussée dirigée commence. La fin de l’histoire est classiquement une naissance instrumentale (ventouse ou forceps) liée à la péridurale = poussée dirigée = souffrance fœtale + défaut de progression (bébé mal positionné du fait de la position dorsale et d’une diminution du tonus du plancher pelvien). Le message que la femme retient de son accouchement est que son corps l’a trompée alors qu’en fait c’est la sage-femme (instrument du système) qui l’a trompée. Je ne suis pas en train de pointer du doigt des individus : j’ai été cette sage-femme. Comme la plupart des sages-femmes on m’a appris qu’une femme ne doit pas pousser tant que son col n’est pas complètement dilaté. Cet article vise à remettre en question certains modes de pensée à ce sujet ou plutôt cette absence de sujet.

Anatomie et Physiologie

L’accouchement est un processus physiologique complexe mais très simplement 3 principales étapes existent

  1. Dilatation du col
  2. Rotation du bébé dans le bassin
  3. Descente du bébé dans le bassin

Mais ces étapes n’arrivent pas l’une après l’autre, elles se déroulent toutes en même temps et à des vitesses différentes : pendant que le col se dilate, le bébé tourne et descend aussi.

1 Dilatation du col

 Le col ne s’ouvre pas comme décrit dans les livres d’obstétrique : comme un joli cercle régulier qui s’agrandit (Sutton 2001). Il s’ouvre depuis l’arrière vers l’avant avec une forme d’ellipse. L’orifice interne  se retrouve attiré vers le cul de sac postérieur au début du travail et s’ouvre plus tard. A un certain moment du travail la plupart des femmes vont avoir un bourrelet de col en antérieur parce que c’est la dernière partie du col à être tirée vers le haut par-dessus la tête du bébé. Ce bourrelet n’est détecté que si un TV est pratiqué à ce moment. On entend rarement parler de bourrelet postérieur parce que cette partie du col disparait en premier. Ou bien il devient difficile de l’atteindre avec les doigts …

 

Le col se dilate parce que les fibres musculaires de la partie fundique de l’utérus se rétractent et raccourcissent avec les contractions. Ca tire en ouverture sur le col (Coad 2005). Ceci ne nécessite pas la pression de la présentation (le siège ou la tête du bébé) : parlons de la tête pour l’instant. Cependant, la tête influence la forme que va prendre le en se dilatant autour d’elle. Par exemple une OP bien fléchie (cfA) va créer une ouverture du col plus circulaire. Une OS (plus ou moins défléchie cf B) donnera une forme plus ovale. Pour plus d’infos sur les OP et les OS lire this post . La plupart des bébés seront entre ces deux extrêmes pendant la dilatation du col et changeront de positions pendant leur rotation.

2. Rotation

 

Le bébé entre dans le bassin par le détroit supérieur. Comme vous pouvez voir sur les images ci-dessus ceci est plus facile avec la tête en position transverse. Pendant que le bébé descend dans le bassin la tête va être asynclite avec un des os pariétal comme guide. Ceci parce que la forme du bassin nécessite que le bébé rentre en biais. (cf image de droite). Une fois dans le bassin la tête a la place de tourner dans une bonne position pour le détroit inférieur ce qui est habituellement l’OP. La rotation est aidée par le plancher pelvien et souvent par la poussée.

3. La descente : Le reflexe expulsif

Le reflexe expulsif… et je parle de la poussée spontanée, gutturale, irrépressible…se déclenche quand la présentation descend dans le vagin et appuie sur le rectum et sur le plancher pelvien. On l’appelle le « reflexe de ferguson »- probablement d’après un homme. Ce reflexe ne dépend pas de l’état du col mais de où et comment la tête du bébé est placée. Donc si la tête du bébé touche le bon endroit avant que le col ait fini de se dilater la femme va spontanément commencer à pousser. On assiste très fréquemment à un autre scénario lorsque le col est complètement dilaté mais le bébé pas encore assez descendu pour déclencher la poussée. Malheureusement nombreux sont les praticiens qui vont dire à la femme de pousser et créer des problèmes au lieu d’attendre la descente du bébé et la poussée spontanée.

Pousser avant la dilatation complète

Lorsque nous ne disons pas aux femmes de pousser, elles vont pousser lorsque leur corps en aura besoin. Si nous dirigeons la poussée nous risquons d’aller contre la physiologie de l’accouchement et de créer des problèmes ( lire :  previous post ). La poussée spontanée avant la dilatation complète est une aide normale et physiologique quand :

  1. La tête du bébé descend dans le vagin avant que le col ne soit complètement dilaté : dans ce cas la poussée va aider le bébé à descendre au-delà du col et à repousser celui-ci.
  2. Le bébé est en OS et la partie proéminente de son occiput (partie arrière de la tête) appuie sur le rectum. Pour une OP cette partie de la tête est contre la symphyse pubienne et le bébé doit descendre plus bas avant d’appuyer sur le rectum avec la partie avant de la tête. Dans le cas d’une OS, la poussée peut aider la rotation vers une position en OP.

Je suis encore en train de chercher des preuves montrant que pousser sur un col incomplètement dilaté va abimer celui-ci. On me l’a dit très souvent mais je ne l’ai jamais constaté. J’ai rencontré des cols oedématiés (la plupart chez des femmes ayant une péridurale et peu promptes à bouger). Mais, ceux-ci arrivant sans aucune poussée. Je peux comprendre comment une poussée dirigée, forte (agrémentée de syntocinon) peut abimer un col. Mais je ne vois pas comment une femme pourrait se blesser elle-même en suivant sa poussée spontanée. A bien des égards, les arguments concernant « pousser ou ne pas pousser » sont inutiles car une fois que le réflexe de Ferguson prend le relais, il est hors de contrôle. Vous pouvez soit laisser faire, soit commander à la femme de faire ce qu’elle ne peut pas faire : arrêter de pousser.

Occasionnellement, les femmes vont se plaindre de douleurs associées à ce bourrelet de col pincé entre la tête du bébé et la symphyse pubienne pendant une contraction avec poussée. Dans ce cas, la femme peut être incitée à se placer dans une position qui va alléger la pression sur le col (en se penchant en arrière). Les femmes qu’on ne dérange pas pendant leur accouchement font souvent ça instinctivement. Récemment, lors d’une naissance dans l’eau, une maman(1er bébé) qui avait poussé à 4 pattes spontanément depuis un moment s’était mise sur le dos. Un peu plus tard elle me demanda de regarder où était le bébé (pour elle, pas pour moi). Le bébé n’était pas très loin avec un large et épais bourrelet de col devant sa tête. La mère le sentait aussi et continua à pousser comme avant. Sa fille est née à peu près 30 mins après.

Suggestions

Evitez les TV (touché vaginal) pendant le travail. Ce que vous ne savez pas peut vous influencer ou quelqu’un d’autre présent à ce moment. Les TV sont une méthode peu fiable pour mesurer l’évolution du travail, et la chronologie (vitesse de dilatation, temps de pause autorisés aux différents stades etc..) prescrite pendant le travail n’est pas prouvées scientifiquement. (lire cet article :   this post )

Ignorez les poussées et ne prononcez pas les mots « poussez » ou « poussée » pendant un accouchement. Poser des questions ou bien donner des directions dérange la femme dans ses instincts. Par exemple demander à une femme « est-ce que ça pousse ? » va l’entrainer à se demander « suis-je en train de pousser ? devrais-je ? » Penser et se poser des questions va à l’encontre de la production d’ocytocine et donc de la naissance. Si elle pousse laissez la faire et chut ! Pour plus d’infos sur la poussée en général et (un super lien audio par Gloria Lemay lire cet article :  this post)

Ne dites pas aux femmes d’arrêter de pousser. Si une femme pousse spontanément (sans que vous l’ayez coaché) elle sera incapable de s’arrêter. Pousser va l’aider à faire «  avancer son accouchement »). Lui dire de ne pas pousser lui retire son autonomie et sa puissance de femme qui accouche (avec son savoir inné et physiologique) et suggère que son corps la trompe. En plus après s’être battue contre cette envie de pousser elle va sans doute trouver difficile de suivre son corps et de pousser lorsqu’on le  lui aura permis. (Bergstrom 1997).

Si une femme pousse spontanément depuis un certain temps avec une douleur excessive (souvent sur le pubis) elle a sans doute un bourrelet de col antérieur pincé contre la symphyse pubienne. Cela ne nécessite pas un TV pour le vérifier (sauf si elle vous le demande) Si vous suspectez ou avez confirmation d’un bourrelet de col antérieur

  • Rassurer la qu’elle a fait beaucoup de chemin et qu’il ne reste plus qu’un petit peu.
  • Demandez lui de laisser son corps faire ce dont il a besoin , mais sans forcer la poussée
  • Aidez là à prendre une position qui va soulager la pression sur le col et être plus confortable (souvent une position penchée en arrière)
  • Si la situation perdure et devient pesante et stressante, vous pouvez, pendant une contraction, faire une pression sus pubienne pour aider le col à remonter et « ascencionner » dans le segment inférieur.
  • Si la femme demande plus d’aide on peut repousser le bourrelet de col manuellement au dessus de la tête du bébé. Mais c’est très désagréable pour elle.

Note : cette situation de col pincé est rare et habituellement un bourrelet de col s’efface simplement sans aucun problème associé.

Résumé

Un bourrelet de col antérieur est un phénomène normal lors d’un accouchement. Cela ne nécessite pas d’acte ou de surveillance particulière et mieux vaut qu’il ne soit pas diagnostiqué. Les complications associées à un bourrelet de col sont liées à son diagnostic et à la façon de le traiter comme si c’était un problème.

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans accouchement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des " Mères Veilleuses "
  • Le blog des " Mères Veilleuses "
  • : Voici un espace pour les amoureux de la périnatalité ... en découvrir les différents aspects, les différents intervenants ... pour pouvoir mieux profiter et faire profiter de la période qui entoure la naissance.
  • Contact

Festi'naître

Rejoignez-nous au Festi'naître les 27 et 28 avril 2013 au Foyer rural de Meillac (35270)

PROCHAINES RENCONTRES

FESTI'NAÎTRE Festival de la périnatalité

les 27 et 28 avril 2013 au Foyer Rural de Meillac

 

  Tout l'agenda 2012-2013