Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 23:10
suite à de nombreuses demandes, je me propose de réorganiser une projection du film freedom for birth.
Pour qu'un maximum de personnes puissent être présentes je vous envoie un petit sondage doodle afin que chacun puisse cocher ses disponibilités. Vous pouvez en noter plusieurs. Si vous préférez d'autres créneaux horaires ou d'autres dates envoyez-moi un mail, si vous êtes plusieurs dans le même cas je me débrouillerais pour le projeter à ce moment-là.
Faites passer l'info, plus il y aura de demandes, plus je pourrai y répondre.

 

 

Merci à tous

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 23:38

Afin d'éclaircir les choses, je souhaite séparer mon activité associative et mon activité d'accompagnement à la naissance et de service à la personne individualisé.

 

C'est à dire que par le biais de l'association je vous propose toutes les rencontres collectives de type materni'thés, parlotte, ainsi que les projections de films, organisations d'évènements comme le Festi'naître, les journées mères veilleuses, les ateliers de groupe trans'portées, etc ....

 

Pour tout ce qui concerne l'accompagnement à la naissance individuel ou en couple, les massages bien-être pour la femme enceinte, les soins de type "cerrada" ou "stimulation de l'utérus", etc...  je vous demanderais de me régler par chèque emploi service.

 

Concrètement ça change quoi ? Pas grand chose ! Mes tarifs restent les mêmes et vous me donnez ce que vous pouvez financièrement selon vos moyens et la qualité de mon travail. Si vous n'avez aucune ressources financières il est toujour spossible de faire des échanges de services, du troc, etc... mais si vous pouvez me payer ce sera par chèque emploi service universel. Ceci signifie qu'il faudra vous inscrire sur le net ou faire une demande écrite et que vous m'emploierez en tant que salariée à votre domicile pour soins à la personne, légalement. Je ne veux pas faire du travail au noir. Mon activité étant très espacée, je ne veux pas pour l'instant créer d'entreprise. Cette solution me semble donc être la bonne. Je serai ainsi déclarée et tout le monde sera couvert.

Pour ceux qui veulent en savoir plus voici le lien vers le site officiel des chèques emploi service.

 

Pour les services "associatifs" je vous demanderai simplement d'adhérer à l'association et bien sur vous aurez la possibilité de faire des dons à l'association aussi souvent que vous le voudrez.

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans divers
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 00:27

Bonjour, je viens ici copier un article qui me semble très important et très juste sur le portage. Je l'ai trouvé sur le site Porter tendrement

Bonne lecture !

 

Récemment, une vidéo a beaucoup tourné sur de nombreux groupes de portages et de nombreuses pages Facebook. On pouvait y voir un atelier de portage, avec une animatrice, des mamans et des bébés, qui étaient venus là pour apprendre à porter. Il s'agissait d'une vidéo ancienne (de 2005) ressortie par une société commerciale. Cette vidéo a suscité de nombreuses réactions, car on y voyait enseigné le portage d'il y a quelques années, or celui ci a considérablement évolué.

Moi qui ai connu les deux, qui ai commencé à porter début 2006, quand on apprenait les simples croisés dans des écharpes de Nature et Découvertes (ne hurlez pas, j'ai pire à vous raconter!!!), je me suis sentie blessée par les commentaires. En effet, les commentaires ont pour la plupart décrié la façon de faire de la monitrice, à grand renfort d'explications techniques sur le comment faire actuel (pli par pli, ourlet tendu etc.)

Cela m'a ramené à ma toute première expérience de maman porteuse. Avril 2003, je ne connais pas les écharpes, comme tout le monde j'ai envie d'un porte-bébé pour porter mon enfant contre moi. Comme tout le monde, j'achète un porte-bébé type "harnais". Comme tout le monde, à 4 mois je mets ma fille face à la route. Et comme tout le monde, au bout de quelques temps j'ai mal au dos et j'arrête. Mais un jour, j'arrive avec ce fameux porte-bébé avec ma 2e fille, en 2006, en atelier de portage justement pour apprendre AUTRE CHOSE. Le silence se fait dans la salle. La communauté des mamans porteuses me regarde d'un drôle d'air. Je passe au dessus et me délecte des toutes nouvelles sensations que me procure le portage en écharpe. Je suis une "maman porteuse". Au fil du temps, je deviens une maman porteuse qui poste sur les groupes de portage. Et je me heurte à une communauté, rigoriste, qui se permet parfois des réflexions non sollicitées, et encore une fois, ce regard qui juge…

Parce que moi aussi j'ai eu droit aux messages sur mes coutures pas serrées. Parce que moi aussi j'ai eu droit aux monitrices croyant bien faire qui s'approchent de moi pour me remettre tant un pan vrillé, tant un ourlet trop lâche, tant un bassin pas assez basculé. Parce que moi aussi j'ai eu droit au regard glacial quand je portais mes bébés en porte-bébé occidental. Parce que moi aussi j'ai eu droit aux remarques à l'utilisation d'un porte-bébé soi-disant non adapté à l'âge de mon bébé. Parce que moi aussi ça me rend triste d'être jugée parce que je ne fais pas "bien", alors que juste, je porte mon enfant.

Pour toutes ces raisons, j'ai décidé de traduire le texte de Ruth, de Zerberts (http://shopzerberts.blogspot.fr/2012/10/golden-rule-of-babywearing.html), avec son accord, (partagé initialement sur le groupe Facebook A portée de Bisous, de l'association de mon amie Marianne Scourzic) parce qu'il résume en tout point ce que je pense, et la façon dont je conçois le portage.

 

(Aparté: avant tout je tiens à m'excuser auprès de mes nombreuses amies totalement anglophones pour la traduction parfois approximative de certaines phrases. Je n'ai pas le niveau suffisant pour me lancer dans une version de haut vol. Comme pour mon portage, ce n'est pas parfait, ce n'est pas impeccable, mais ça tient la route fièrement et je l'ai fait de tout mon coeur.)

 

La Règle d'Or du Portage (par Ruth)

Récemment, j'ai beaucoup entendu parler des "règles" du portage. Alors que la plupart des gens ont l'intention d'enseigner le portage et d'aider les autres à porter leurs bébés, l'attention semble se détourner de plus en plus de ce qu'est vraiment le portage.

Le portage, c'est porter son bébé. C'est le tenir contre soi. Le laisser écouter votre respiration. Etre sûr qu'il se sent en sécurité et aimé. Le laisser s'endormir au son des battements de votre coeur. Sentir leur petite tête toute douce. Ce n'est pas le porte-bébé que vous utilisez, ou le fait d'être un porteur parfait. Juste porter son bébé.

 

Le message

Certaines choses que je vais vous dire ne seront sans doute pas très populaires. Je n'essaye pas d'offenser qui que ce soit et ce message a été écrit avec les meilleures intentions.

Rappelez-vous, s'il vous plait, que si à la lecture de cet article quelque chose sera mal pris, laissez moi le bénéfice du doute et dites vous que je n'avais pas l'intention de mal faire. Et je veux demander à chacun de lire ceci complètement, et avec une grande ouverture d'esprit. Je sais que nous avons tous des enfants, qui a le temps de lire des longs articles? Je n'ai même pas le temps d'en écrire! Mais c'est un sujet important, qui a besoin d'être débattu, et pour en saisir tout le sens, vous devez le lire entièrement. Ainsi, si vous vous sentez ennuyé par ce que je vous dis, persévérez malgré tout, et essayez d'en apprécier le message.

J'écris ce message car beaucoup de gens de la communauté du portage font état d'une triste tendance dans cette communauté que nous aimons tant. Le portage devient "tout blanc" ou "tout noir", soit vous le faites bien, soit vous le faites mal. Mais la réalité est qu'il n'y a pas de mauvaise façon de porter son bébé, du moment qu'il est en sécurité (c'est à dire le menton dégagé de la poitrine). Il peut y avoir plus de positions idéales pour porter son bébé, plus de porte-bébés confortables, mais tous les portages sont bons. Chaque parent qui porte son bébé essaie. Essaie d'être plus proche de son bébé. De créer des liens. De le porter de la meilleure façon qu'il connaisse. Ceci devrait être célébré, toujours, et de n'importe quelle manière que ce soit.

Mais avant que je ne m'emporte, jetons un oeil à ces fameuses règles dont je vous parle.

Les règles

  • Face à soi/ Face au monde

Porter son bébé face au monde est un sujet vraiment sensible dans la communauté du portage. Les porteurs/porteuses expérimentés n'aiment pas le portage face au monde, car cela désoriente le centre de gravité du porteur, rendant ainsi le portage inconfortable; cela ne soutient pas correctement la colonne vertébrale du bébé, et peut causer une surstimulation du bébé et une incapacité à gérer les informations extérieures avec la possibilité de regarder ailleurs. Toutes ces raisons sont bonnes pour ne pas porter votre bébé face au monde, d'ailleurs à titre personnel je ne le fais pas et ne le recommande pas.

Alors, quel est le problème? Face au monde, c'est mal, pas vrai? Et bien, que vous l'aimiez ou non, la première expérience de portage de la plupart des gens sera de porter face au monde. J'ai entendu parler ou lu des mamans attaquées parce qu'elles portaient face au monde. Maintenant, posez vous la question: est-ce-que ces mamans ont envie de poursuivre des discussions sur le portage pour aller plus loin? Vont-elles se sentir accueillies dans la communauté des parents porteurs? Est-ce-que les blâmer et leur dire de revendre tout de suite leur porte-bébé leur fera se sentir bien au sujet de la façon dont elles portent leur bébé? Les chances sont qu'elles s'éloigneront de la communauté ET du portage. Après tout, ce porte-bébé est inconfortable et ce bébé est satisfait en poussette, alors pourquoi s'en soucier?

La réalité, c'est que porter face au monde n'est pas idéal, c'est vrai, mais cela ne fait de personne un mauvais parent ou porteur parce qu'il le fait.

Certaines personnes soutiennent que cela peut blesser la colonne vertébrale du bébé. Cependant, comme l'a démontré la communauté internationale du portage (Babywearing International) sur sa page Facebook, il n'y a pas d'étude qui montre que le portage face au monde soit mauvais pour le bébé sur une longue durée. Cette position est-elle idéale pour le développement de la colonne vertébrale du bébé? Non. Mais elle ne l'est pas non plus lors d'un usage excessif d'un siège auto, d'une poussette ou même d'un berceau!

Porter votre enfant face au monde une ou deux heures par semaine n'abîmera pas sa colonne vertébrale. Dire aux gens qu'ils font mal à leur bébé en les portant ainsi cause du tort au mouvement du portage, induisant l'idée que porter est dangereux (alors qu'il n'est juste pas idéal).

  • Le porte-bébé "harnais" (ou porte-bébé occidental)

Ce sujet est étroitement lié au premier car les porte-bébés permettant d'installer les bébés face au monde ont une assise étroite. Ceci a un effet "jambes ballantes" pour le bébé.

Idéalement, un porte-bébé doit positionner le bébé en position assise pour réduire la pression sur sa colonne vertébrale et ses hanches. Les genoux doivent être soutenus et ils doivent être assis sur les fesses dans le porte-bébé. Ainsi c'est confortable pour le bébé, particulièrement pour des bébés grands qui pèsent plus lourd. Mais ceci est un idéal et un porte-bébé peut être parfaitement sûr et ne pas répondre à ces standards.

J'ai été choquée quand une grosse controverse a secoué la communauté internationale du portage lorsqu'ils ont reçu des porte-bébés de chez Britax, un des sponsors pour les festivités de la Semaine Internationale du Portage. Les gens ont été outragés que la Babywearing International soutienne ce genre de porte-bébé. Or ils soutiennent tous les portages, du moment qu'ils sont sans danger. Quand les gens ont affirmé que ces porte-bébés abîmaient la colonne vertébrale des bébés, la Babywearing International a répondu ceci:

"Il n'y a pas d'étude qui montre que ce type de porte-bébé cause des problèmes. Les gens le pensent-ils? Oui. Y'a t'il une étude en retour? Non. En affirmant des faits qui ne sont pas avérés, vous faites du tort à l'industrie du portage."

Beaucoup de gens pensent que ces porte-bébés ne sont pas bons pour les bébés et ressentent le besoin de mettre en garde les gens -et je ne dis pas de ne pas dire aux gens qu'il y a de meilleures options-. Personnellement, je ne recommande pas ce type de porte-bébé et je n'en propose pas dans ma boutique, mais j'en ai eu! Deux, même! Et ils étaient horriblement inconfortables et je n'aimais pas m'en servir. Mais si quelqu'un s'était empressé de venir me voir pour me dire que mon porte-bébé blesse mon bébé, ou m'avait envoyé par mail un lien me montrant l'évidence, je n'aurais plus jamais porté mon bébé! Je n'aurais jamais continué à m'y intéresser ni découvert d'autres porte-bébés fantastiques. Mais si quelqu'un m'avait dit que ce n'était pas idéal et qu'il existe de meilleurs porte-bébés, j'aurais été très reconnaissante du tuyau. Pas de jugement. Je n'étais pas une mauvaise mère, juste je n'utilisais pas le meilleur style de porte-bébé. Maintenant, j'ai du attendre un peu, j'ai continué à l'utiliser tant que mes moyens ne me permettaient pas d'en acheter un nouveau, mais au moins, je n'ai pas pensé que le portage était mauvais, dangereux et nuisible.

  • D'un genou à l'autre

Ok, je suis désolée, mais ça me rend DINGUE! D'un genou à l'autre, c'est une indication pour aider les gens à trouver le meilleur soutien dans un porte-bébé. Un porte-bébé qui va du creux du genou à l'autre donnera au bébé une assise idéale, soutenant ses jambes et mettant son corps dans la meilleure position pour être bien assis de façon prolongée. C'est le meilleur, mais ça n'en fait pas le bon!

Une fois encore, d'un genou à l'autre est une indication, un outil, un idéal et ne signifie pas que le porte-bébé est mauvais s'il ne remplit pas ce critère. En fait, d'un genou à l'autre est un objectif presque inaccessible. Chacun d'entre nous ayant un bébé sait qu'ils grandissent sans qu'on ait le temps de dire ouf. A moins que vous n'ayez prévu d'acheter un porte-bébé tous les 3 mois, cela sera pratiquement impossible d'avoir un porte-bébé qui va d'un genou à l'autre.

Imaginez. Votre bambin a 18 mois. Vous adorez le portage, vous le portez depuis la naissance. Vous amenez une amie enceinte à une rencontre portage pour qu'elle voie les différentes sortes de porte-bébés et qu'elle apprenne à se servir du sling que vous lui avez offert, mais, quand vous arrivez, on vous dit que votre porte-bébé ne convient plus à votre bambin. On vous explique la règle "du genou à l'autre", et vous constatez manifestement que les jambes de votre bébé débordent, ce n'est même pas proche du genou du tout! Vous être triste. Votre bambin n'a jamais semblé être mal à l'aise, ou en avoir fait une affaire, mais vous ne voulez pas qu'il ait mal en étant assis dans un porte-bébé qui ne soutient pas son corps correctement. Vous lorgnez du côté des porte-bébé spéciaux pour les bambins (toddler), bien trop chers pour votre budget, d'autant plus que vous ne savez pas combien de temps encore vous allez porter votre bébé. Votre bambin est grand, et de plus en plus lourd. il adore marcher et peut grimper dans la poussette si ses petites jambes sont fatiguées. Vous ne le portez plus autant que vous en aviez l'habitude, et c'est juste un signe supplémentaire que votre bébé grandit. Alors, au lieu d'investir dans un nouveau porte-bébé coûteux, vous  vous dites que le portage est désormais terminé, et rangez votre porte-bébé pour le prochain enfant.

Cela arrive, en fait. On dit aux gens tout le temps que leur porte-bébé ne convient plus, et qu'ils ont besoin d'un nouveau. C'est FOU! Un porte-bébé peut toujours convenir et être confortable pour chacun même s'il ne va pas d'un genou à l'autre! Je montrais justement l'autre jour à quelqu'un comment l'un des porte-bébés que je possède convenait à ma presque "deuzan" malgré le fait qu'il ait un tablier plus étroit que d'autres marques. Même si le porte-bébé n'allait pas d'un genou à l'autre, c'était évident pour nous tous que ses jambes étaient dans une bonne position assise avec un bon soutien, le porte-bébé ne lui coupait pas les jambes, et elle était très à l'aise dedans.

D'un genou à l'autre doit rester une indication ou une astuce pour aider les gens à atteindre la position idéale, mais cela ne doit JAMAIS exclure un bon porte-bébé ou laisser penser à quelqu'un que son porte-bébé n'est  plus assez bien.

  • Quel HORRIBLE porte-bébé!!!

Alors cette fois, vous êtes une toute nouvelle maman, et vous êtes super excitée à l'idée de porter. Quelqu'un vous a offert un porte-bébé et vous l'utilisez pour la première fois. Vous postez une photo sur le groupe de portage Internet que vous avez trouvé et vous êtes toute contente de partager cela avec d'autres mamans porteuses.

Les commentaires débutent, votre coeur sombre. Vous faites mal. Vous cassez votre bébé. Votre porte-bébé est horrible, dangereux, vous devez le ramener de suite au magasin! Mais vous n'avez pas gardé le ticket cadeau parce que vous étiez sûre que vous aillez le garder. Maintenant, vous pleurez, et vous maudissez ces fichues hormones du post-partum. Vous passez les 3 mois suivants à faire des recherches pour être sûre d'avoir le "bon" porte-bébé. Quand vous trouvez le "bon" porte-bébé, il est tellement grand, vous ne vous sentez pas à l'aise de l'utiliser avant que votre bébé grandisse un peu. Et pendant ce temps, votre bébé est dans le transat et le mauvais porte-bébé gît tout froissé dans le bas de votre placard.

Je ne peux pas dire combien de fois j'ai vu ou lu qu'on avait dit à quelqu'un de retourner son porte-bébé au magasin, il est affreux, ne l'utilisez pas!!! J'ai même vu des gens dire cela à des mamans au sujet de marques que j'adore! Non pas parce qu'il était mauvais, mais parce que certains n'aiment pas la sensation avec le tissu de cette marque. Certaines marques sont-elles meilleures que d'autres? Absolument, sans aucun doute. Mais, aussi longtemps qu'un porte-bébé vous permette de porter votre bébé en tout sécurité, ils sont tous bons, même si certains sont sans doute mieux.

Il y a tellement de facteurs qui font qu'une personne utilise un porte-bébé. Il a peut être été offert. C'était peut être le seul disponible en magasin. C'était peut être le seul qui ait pu financièrement être acheté. Peut être même qu'il ou elle ne pouvait s'acheter aucun porte-bébé et ils ont emprunté celui de leurs amis. On n'en sait rien et cela ne devrait pas importer. Qu'est ce qui compte, si la personne sur la photo porte la plus précieuse chose qu'elle ait au monde avec un sourire rayonnant? Pourquoi voudrions-nous faire autre chose que crier "chapeau, maman!"? Faire penser à quelqu'un que son porte-bébé est inadéquat ne l'aide pas, même si vous avez de bonnes intentions.

Règle d'or du portage

Traitez tous les porteurs avec le respect avec lequel vous voudriez être traité. Débutant ou chevronné, tous les porteurs sont des parents qui aiment leur bébé et veulent les porter. Ils méritent d'être traités gentiment sans jugement.

Pourquoi nous en avons besoin

Je ne sais pas si cela a toujours été comme ça, ou si je le remarque juste maintenant, mais la communauté du portage n'a pas l'air d'être l'endroit accueillant qu'il devrait être. Peut être parce qu'Internet facilie le fait de voir les gens comme des mots sur un écran et non comme les parents intentionnés qu'ils sont vraiment. Peut être parce que portage sécurisé est confondu avec portage idéal. Mais quelque soit la raison, c'est désagréable.

Nous avons tous été débutants

Chaque porteur a un jour débuté. Certains ont eu la chance d'être entouré de bons mentors qui leur ont montré les super bons porte-bébé dès le début. Mais la plupart d'entre nous a commencé avec un porte-bébé loin d'être idéal. J'en ai eu plusieurs, inconfortables, avant de finalement trouver l'écharpe extensible que j'adore. Mais même alors, je nouais horriblement et cela a pris du temps avant que je sois "bonne" en portage.

Alors, arrêtez-vous une minute et souvenez-vous ce que c'est d'être débutant. Comment vous seriez vous senti si on vous avait dit que vous nouiez mal parce que votre écharpe est vrillée? Vous veniez juste d'être super fier de ne plus avoir besoin du guide d'utilisation. Comment vous seriez vous senti si on vous avait dit que votre porte-bébé était mauvais? Ou pire, que porter votre bébé lui ferait mal? Vous auriez levé les yeux au ciel et n'auriez plus jamais parlé à cette personne, ou vous vous seriez senti trop honteux et embarrassé pour aller à une autre rencontre portage. Vous sentiriez vous accueilli? Voudriez vous prendre part à cette communauté? Combien d'entre nous ont commencé parfaitement? Soyons d'un grand soutien, et aidons le portage à grandir, n'effrayons pas les gens en les faisant se sentir  trop mauvais pour intégrer la communauté des parents cools qui portent.

Une place dans la tente

Je ne sais pas s'il existe un sujet qui divise autant que l'éducation. En tant que parent, nous avons en permanence le sentiment de devoir défendre nos choix éducatifs. Si les gens ne nous jugent pas ouvertement, nous pensons souvent qu'ils le font! Et personne ne nous juge plus que nous le faisons nous-même. Je ne connais pas un parent qui pense qu'il fait un super boulot. Peut être est-ce la raison pour laquelle c'est facile de juger les autres, parce qu'au moins cela nous donne le sentiment de faire mieux qu'eux.

Je ne veux pas voir le portage devenir un autre moyen de juger les parents. Le portage est le portage. Idéal ou pas, il doit être célébré sous toutes ses formes. Le portage devient de plus en plus courant, ce qui est super!! Cela veut donc dire que de plus en plus de bébés vont être portés au lieu de passer beaucoup de temps dans les poussettes ou transats. Faisons une place à tous les porteurs. Dépensons notre énergie à nous concentrer sur les joies du portage au lieu de s'inquiéter à qui le fait correctement.

Ce que le portage est vraiment

Une photo récente postée sur un groupe de portage est juste un puissant rappel de ce que le portage est vraiment. C'était une photo d'une mère, à l'hôpital, portant son bébé pendant qu'elle se repose. Elle a le cancer, et est à l'hôpital pour son traitement par chimiothérapie. Le traitement la rendait trop faible pour tenir son bébé et elle n'avait pas son porte-bébé. Alors elle a pris une couverture, et a façonné une écharpe avec. Ce n'était sans doute pas un porte-bébé "mains libres" mais cela lui a permis de câliner son bébé.

Voilà ce qu'est le portage. Ce n'est pas le porte-bébé que vous possédez. Ce ne sont pas les règles. C'est d'être proche de votre bébé. C'est tout. Simple, mais tellement important, et cela doit être encouragé. Un simple bout de tissu peut être utilisé en porte-bébé. Une couverture. Une serviette. Quoi que ce soit qui puisse être utilisé en toute sécurité pour vous aider à garder votre bébé près de vous quand vous ne pourriez pas en être capable.

Alors, la prochaine fois que voyez un bébé face au monde avec ses jambes ballottant sous lui, au lieu d'être hérissé ou irrité, soyez heureux que ce bébé ait des parents qui l'aiment et qui veulent avoir leur bébé tout contre eux!

 

Ruth, from Zerberts

Traduction: Céline Cauchetiez pour Porter Tendrement

 

(Vous trouverez les règles de sécurité pour le portage ici: http://www.schoolofbabywearing.com/check-your-ticks/ticksold/) et ce super dessin qui résume parfaitement un portage en tout sécurité (merci à Lorette de Slingababy)

 

 

 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans portage !
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 23:03

Et oui cela fait un an que l'asso a été déclarée en préfecture et il faut donc célébrer dignement cet anniversaire avec une Assemblée Générale.

Elle aura lieu chez moi le vendredi 9 novembre à 15h.

Dites-moi si vous venez ...

Pour plus d'infos appelez-moi au 02.99.73.82.97 ou écrivez-moi à lesmeresveilleuses@ymail.com

A bientôt !

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 23:25

le mardi 06 novembre 2012 :

une journée mère-veilleuse

  de 10h00 à 18h00.


logo-fleurs.jpg

 

DU TEMPS POUR SOI  

Elle anime des ateliers cosmétiques et naturels  " des soins ...tout en douceur " 

 Nous aurons donc un atelier de 2 heures pour :

           - la fabrication d'un liniment oléocalcaire : s'utilise pour le soin des fesses de bébé mais aussi comme démaquillant pour les mamans

           - réalisation et test d'un  soin des mains à base de miel, sucre, huile végétale bio...gommage + modelage

           - l'utilisation des hydrolats comme alternative à l'usage des huiles essentielles chez le jeune enfant.

           - les huiles essentielles utilisées chez les enfants.

  

chacun(e) repartira avec son liniment et un gommage pour les mains, des recettes et des conseils personnalisés
Pour cet atelier une participation financière sera demandée pour l'intervenante de 10 € par personne.

 

 

  •  12h00 : repas partagé riche de ce que chacun amènera.
  • 14h00 : projection du film "Le premier cri"
  • 16h00 : goûter riche des apports de chacun
  • 16h30 : materni'thé sur "le vécu intérieur de l'accouchement" : comment vivre son accouchement ? dans quel état d'esprit se trouver ?
  •    fin à 18h00


Vous pouvez participer à la journée entière ou à une seule demi-journée de votre choix, avec participation ou pas au repas. Il suffit de m'avertir. Si vous devez amener vos enfants prévenez-moi!

 

Adhésion requise pour les non-adhérents.

Participation financière libre à la journée.


Inscriptions obligatoires auprès de Nathalie Yungmann au 02.99.73.82.97 ou par mail à lesmeresveilleuses@ymail.com


Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 23:46

Cette manifestation va avoir lieu à Rennes au Thabor le 27 octobre de 10h00 à 17h00.

 

L'association y aura un stand. Venez nous y rendre visite.

Faites circuler largement l'information.

 

 

398248_4112998021142_1900950518_n.jpg

 

Programme de la journée du 27 Octobre 2012 au Thabor à Rennes

 

10h00 -Atelier  Chant Prénatal  avec l’association « Je te chante »

11h00 -Atelier  Langue des signes pour enfants avec l’association « Signe avec Moi »

           -Débat informatif sur la grossesse en présence d’une doula, d’une thérapeute en

             périnatalité et d’une sage-femme            

12h30 -Flash-mob de bébés portés

           -Repas participatif

13h30 -Flash-mob de bébés portés

14h00 -Projection du film « Fait Maison » en présence d’Isabelle BAR

           -Atelier Langue des signes pour enfants avec l’association « Signe avec Moi »

15h30 -Débat sur l’accouchement  « Où ? Comment ? Avec qui ? »

17h00 -Photo souvenir

 

Et tout au long de la journée, des stands avec des professionnels et des associations, acteurs de la périnatalité en Ille & Vilaine : Allait’Breizh, Couleur bébé Couleur d’enfance, Doula de France, Etre Zen en attendant bébé, Je Te Chante, Lèche League, MAISoùnaitON, Maman Blues 35, 9 mois etc, Pause Douce’Heure, Signe avec Moi, Tilaure, Tribu Koala, Les Mères Veilleuses…..

 

collectif.libernaitre.bretagne.overblog.com         06.09.09.15.73

 


Afin de donner du poids à notre mouvement et de rendre crédibles nos revendications auprès des pouvoirs publics et des médias, nous vous demandons d'adhérer au collectif, en votre nom propre et au nom de l'association que vous représentez. L'adhésion est gratuite.

Sur le blog, http://collectif.libernaitre.bretagne.overblog.com/tag/adh%C3%A9rer%20au%20collectif.

 


Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 16:30

L’alcool et la grossesse

Comment l’alcool agit-il sur le fœtus ?

Lorsqu’une femme enceinte consomme une boisson alcoolique, l’alcool passe du sang maternel vers le sang du fœtus, au travers du placenta. La concentration en alcool dans le sang du bébé est rapidement aussi élevée que dans le sang de la mère. L’alcool est alors transporté par le sang du bébé dans tout son organisme. Il est éliminé lentement car le foie du fœtus n’est pas suffisamment développé.

Quels sont les effets de l’alcool sur le fœtus ?

Pendant la grossesse, une consommation régulière d’alcool, dès 2 verres par jour, ou des ivresses épisodiques nuisent au développement du cerveau de l’enfant : ces consommations peuvent provoquer des troubles du comportement ou un retard intellectuel (troubles de l’apprentissage, de la mémorisation, de l’attention, etc.).
Ces effets ne sont pas visibles à la naissance mais se manifestent au fur et à mesure de la croissance et du développement psychomoteur de l’enfant. Une consommation de 2 verres par jour ou plus peut également entraîner un faible poids de naissance.
Une consommation d’alcool plus importante peut, en plus de ses conséquences néfastes sur le cerveau et le poids de naissance, toucher d’autres organes et provoquer des malformations.

Qu’est-ce que le syndrome d’alcoolisation fœtale ?

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) a été décrit pour la première fois en 1968 par un pédiatre français, le Dr Lemoine. Le SAF est l’effet le plus grave de la consommation d’alcool pendant la grossesse. Il se manifeste par un retard de croissance, des anomalies faciales, des malformations du cerveau, des troubles du comportement et un retard du développement intellectuel (problèmes d’apprentissage, de mémoire, d’attention, etc.). Ces dommages sont irréversibles.
Le SAF est observé pour des consommations importantes, mais tous les enfants nés de femmes consommatrices excessives d’alcool n’en sont pas atteints. On estime que le SAF concerne entre 0,5 et 3 naissances sur 1000.
Entre des troubles intellectuels ou comportementaux mineurs et les formes les plus graves de SAF, tous les degrés d’atteinte peuvent exister.

Quelle quantité d’alcool une femme enceinte peut-elle boire sans prendre de risque pour son bébé ?

Les connaissances scientifiques actuelles ne permettent pas de déterminer un niveau de consommation d’alcool qui serait sans risque pour l’enfant à naître. Autrement dit, il n’y a pas de quantité d’alcool en dessous de laquelle on peut dire avec certitude qu’il n’y a pas de risque. Bien sûr, si une femme enceinte boit un verre de temps en temps, le risque est plus faible que si elle boit régulièrement de grandes quantités d’alcool. Mais toutes les occasions de consommation, qu’elles soient régulières ou ponctuelles, font potentiellement courir un risque au bébé.
En vertu du principe de précaution, il est donc recommandé aux femmes enceintes de s’abstenir de toute consommation d’alcool dès le début de leur grossesse et pendant toute la durée de celle-ci.

A quel moment de la grossesse le fœtus est-il le plus sensible aux effets de l’alcool ?

Le cerveau du fœtus se développe tout au long de la grossesse (et même après la naissance). La toxicité de l’alcool pour le cerveau peut donc se manifester durant toute la grossesse.
Ainsi, si une femme enceinte boit de l’alcool, quel que soit le moment, cette consommation peut avoir des effets néfastes sur le cerveau du fœtus.

Le vin et la bière sont-ils moins dangereux pour le fœtus que les alcools forts ?

Toutes les boissons alcooliques (vin, bière, rhum, vodka, whisky, pastis, etc.) contiennent la même molécule, appelée éthanol. C’est cette molécule qui est dangereuse pour le bébé. Toutes les boissons représentent donc le même danger.

Pourquoi y a-t-il un dessin représentant une femme enceinte sur les bouteilles d’alcool ?

L'alcool et la grossesseDepuis le 3 octobre 2007, toutes les unités de conditionnement de boissons alcooliques doivent porter un message recommandant aux femmes enceintes de ne pas consommer d’alcool. Ce message peut prendre la forme d’un pictogramme ou d’une phrase : « La consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant ».
Cette mesure a été prise afin de sensibiliser l’ensemble de la population (les femmes enceintes, celles qui le seront dans les années à venir, mais aussi leur entourage) aux risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse.
Pour en savoir plus sur cette mesure, consultez le site du ministère chargé de la SantéLien externe, ouverture dans une nouvelle fenetre

Tout le monde connaît des femmes qui ont bu de l’alcool lorsqu’elles étaient enceintes et dont les enfants vont bien : que peut-on en conclure ?

Toute consommation d’alcool pendant la grossesse est susceptible de présenter un risque. Cela ne signifie pas que les effets néfastes apparaîtront forcément, mais qu’ils ont de plus fortes chances de se manifester (de la même façon que tous les fumeurs n’ont pas un cancer du poumon).
Il n’est pas possible de tirer des conclusions à partir de quelques exemples autour de soi. Il faut étudier ce qui se passe sur un grand nombre de personnes pour déterminer les risques : c’est ce que font les scientifiques qui travaillent dans le domaine de la santé publique.

Vous êtes enceinte ? Cliquez ici

 

article issu de : alcool info service

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans grossesse
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 22:46

Dans le cadre de la semaine internationale du portage

 

276545_445499125501839_875292893_n.jpg

nous aurons un atelier de portage de bébé un peu particulier :

 

 

Trans'portée : créativité et système D


samedi 13 octobre de 14h30 à 17h30

 


 

Vous n'avez pas d'écharpe de portage ? pas de problème !

Vous avez oublié votre porte-bébé ? pas de problème ...

 

 

Vous apprendrez à porter de différentes façons ... parfois surprenantes ...

 

Ce sera un temps chaleureux

avec un goûter partagé riche des apports de chacun.

 

 

Apportez si vous avez : jupe longue (avec jupon ou pantalon)

                                        carré de tissu ou petite nappe

                                        étole

                                        paréo

Attention il faut des tissus non glissants !!


 

L'atelier portage aura lieu chez moi, à l'association Les Mères Veilleuses, 

explications : ici.

 

Tarif : adhésion requise pour les non adhérents, gratuit pour les adhérents.

Inscription obligatoire auprès de Nathalie au 02.99.73.82.97

ou par mail : lesmeresveilleuses@ymail.com.

 


Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 15:55

Le 27 ocotobre aura lieu une manifestation à Rennes sur la place du parlement (je crois) (lieu non certain encore) pour revendiquer le droit de choisir son accouchement. Il y aura peut-être des projections de films... Tout le programme n'est pas encore terminé mais moi j'y serai, et vous ?

 

 

400842_10151168876544424_136038442_n.jpg

 

 

Je vous copie ci-dessous le communiqué de presse :

 

 

Le Collectif Liber’Naître en Bretagne vous annonce un rassemblement informatif et convivial

afin de revendiquer et soutenir le droit de chaque femme à disposer de son corps jusque dans

l’accouchement.

 

Les grands axes des revendications de cette journée sont les suivants :

Pour le respect du choix des futurs parents pour le lieu de naissance et du

professionnel de santé accompagnant l’accouchement,

Pour la revalorisation des Sages-femmes et de leur travail, autant dans le suivi de la

grossesse que dans l'accouchement et les premiers soins de l'enfant et sa mère,

Pour le développement matériel des hôpitaux (accouchement dans l'eau, salle de

naissance « nature »…) et l’ouverture de maisons de naissance,

Pour la reconnaissance du métier de Doula, afin que chaque femme/couple puisse

être accompagné par des personnes en qui elle a confiance quel que soit le lieu

choisi pour l'accouchement et le professionnel de santé qui accompagne la

naissance.

 

 

La journée s’articulera sur plusieurs temps forts :

De 10h à 12h30, plusieurs ateliers-découvertes seront mis en place :

Animation Chant Prénatal,

Atelier-démonstration de Portage pour apprendre à porter son bébé en écharpe,

Atelier Signe Avec Moi pour découvrir un nouveau moyen de communication avec les bébés

et ce, grâce à quelques signes empruntés à la Langue des Signes Française.

 

De 11h à 12h30, Débat sur l’accès aux soins durant la grossesse et lors de l’accouchement

pour les futurs parents malentendants, avec la présence d’un interprète LSF.

 

Entre 12h30 et 14h, pause déjeuner participative : chaque participant pourra venir avec ses

délices que nous pourrons partager pour un moment d’échange informel et convivial.

 

De 14h à 16h30, reprise des ateliers-découvertes.

 

De 14h à 16h30, Conférence-débat sur le thème « Accoucher, où, comment et avec qui ? »

Avec la présence de différents intervenants : Sages-femmes libérales et hospitalières,

doulas, associations : Césarine et Maman Blues…

 

A 16h30, Photo-souvenir avec tous les participants.

 

Tout au long de la journée, différents stands d’informations seront accessibles librement :

Association Doulas de France

Association Française de la Naissance Aquatique

Stand de la maternité de Ploërmel (56) labellisée « Amis des Bébés »

Association Césarine

Association Maman Blues

Et bien d’autres…

Seront sur place, également, une bibliothèque en consultation libre, un coin cocooning pour les

tout-petits, un coin jeux et dessins pour les plus grands.

 

 

Pourquoi un tel rassemblement ?

Tout est parti d’un constat… En France, accoucher semble aujourd'hui indissociable de « hôpital,

docteur, perfusion, rester couchée, ... » Or, certaines femmes souhaitent faire rimer accouchement

avec intimité, lumière douce, mouvement, silence... Parce que chacune de nous a le droit

d'accoucher et de disposer de son corps comme elle le souhaite.

En tout cas, c’est ce que dit la loi française, dans les faits c’est tout autre chose.

Actuellement, 80% des accouchements sont se font par voie basse avec une médicalisation. Si des

lieux de naissance adaptés le permettaient, 30% d’entre eux seraient entièrement physiologiques

(aucun acte médical) comme dans d’autres pays européens (Allemagne, Belgique, Suisse,

Angleterre,…). Ces accouchements sont reconnus par la Cour des Comptes comme générateurs

d’économies non négligeables.

De ce constat, a germé l’idée, un peu partout en France, d’organiser une journée nationale pour

revendiquer le Droit des femmes à Choisir l’Accouchement qui leur convient.

Grace à Facebook, cette idée a pris forme et le rassemblement aura lieu sous diverses formules

dans plusieurs grandes villes en France comme Paris, Tours, Toulon et bien sûr Rennes.

Nous avons souhaité faire de ce rassemblement un moment convivial et revendicatif mais pas

seulement. Car le changement, dans le cas présent, ne pourra arriver que par un accès généralisé à

l’information pour les futurs parents.

 

Rejoignez-nous le Samedi 27 Octobre 2012 à partir de 10h,

pour vous informer et voir de près la réalité des conditions de

naissance en France aujourd’hui !

 

 

Collectif Liber’Naître en Bretagne |

Contact :

Marie BURGHO : 06.21.93.88.20 et Alice BAFOIN : 06.36.39.03.28 /

collectif.libernaitre.bretagne@gmail.com

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 20:18

ffb header-02

 

 

 

 

Projection - Débat


autour du film FREEDOM FOR BIRTH

Pour le lancement de la campagne mondiale

de liberté pour la naissance

 

 

Le Vendredi 21 septembre de 20h à 22h 

A la salle paroissiale de Combourg

Participation libre. 

 

 

Inscription souhaitée car nombre de places limité 

auprès de :

Nathalie Yungmann 02.99.73.82.97

lesmeresveilleuses@ymail.com

 

 

P.S : le film sera sous-titré en français.

 

 

 

Voici la bande - annonce du film :

 

 


 

"The freedom in a country can be measured by the freedom of birth", Agnes Gerèb Budapest Hungary May 2012.

 

ce qui signifie :

 

"La liberté d'un pays peut de mesurer à la liberté de l'accouchement".....

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Freedom for Birth est un documentaire de 50-60 minutes sur les naissances non respectées dans le monde, du point de vue des droits de l'homme.

Freedom for birth marque aussi le début d’un mouvement mondial autour

des droits à la naissance respectée. Ce mouvement pointe les violences faites aux femmes lors de l’accouchement, dans tous les pays. Processus faisant entorse aux Droits de l’homme, lorsqu’il n’est pas physiologique

Chaque femme devrait avoir le droit, d’un point de vue légal, de choisir où et comment elle veut accoucher.

Pourtant aujourd’hui, l’obstétrique est majoritairement exercée en suivant des procédures de routines, qui enlève ce droit aux femmes !
Femmes qui subissent alors l’interventionnisme du corps obstétrical, qu’elles le veuillent ou non, jusqu’aux césariennes (procédé de naissance en cas d’urgence).

Malheureusement, les sages-femmes, gardiennes de l’accouchement ‘naturel’ ou physiologique, sont intimidées et poursuivies dans nombreux pays, jusqu’à être emprisonnées.

‘Freedom for birth’ met en lumière les Droits de l’homme bafoués dans le cadre de l’accouchement, en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et ailleurs.

Le film propose enfin une solution qui peut protéger le droit des femmes.
Et cette solution nous implique tous !



Qui apparaît dans ‘Freedom for birth’ ?
Le personnage principal de ce documentaire est une sage-femme hongroise, Ágnes Geréb. Elle a été entendue et condamnée à une courte peine de prison, pour avoir suivi des femmes souhaitant accoucher à domicile.

 

Le documentaire donne aussi la parole à des pointures médicales sur la naissance :
Ina May Gaskin, Michel Odent, Sheila Kitzinger, Robbie Davis-Floyd, Dr. Sarah Buckley, Pr. Sally Tracy, Pr. Lesley Page, Pr. Kirsten Uvnas-Moberg, Pr. Soo Downe, Pr. Denis Walsh, Jennie Joseph, Dr. Brad Bootstaylor (spécialiste en périnatalité)…
Sans oublier nombre d’universitaires, de sages-femmes, de doulas, de gynécologues-obstétriciens, d’éducateurs autour de la naissance, de militants, d’avocats, de parents et de structures nationales comme le ‘Royal College of Midwives’.

Qui sont les producteurs du film ?
‘Freedom for birth’ est un extrait de ‘One World Birth’. Ce projet de documentaire plus large, se veut être le catalyseur de l’amélioration des conditions de l’accouchement dans le monde.
‘One World Birth’ est la création d’un couple de producteurs, Toni Harman et Alex Wakeford. La naissance difficile de leur fille, il y a quatre ans, les a mené à cette production, pour « sauver l’accouchement et changer le monde ! ».
‘One World Birth’ est un film indépendant, majoritairement auto-financé. Une petite partie a été financée par l’outil de récolte de fonds ‘IndieGoGo’. Le couple Toni Harman et Alex Wakeford ne s’affilie à aucun mouvement et n’a pas de partenaire officiel. Ils ont donc été libres de réaliser le film qu’ils voulaient faire ! Leurs films précédents sont ‘Doula : the ultimate birth companion’ et ‘Real birth stories’.

 

 

 

lien vers   le site de la campagne freedom for birth


 

Surtout faites circuler l'info que le changement COMMENCE....!!!

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des " Mères Veilleuses "
  • Le blog des " Mères Veilleuses "
  • : Voici un espace pour les amoureux de la périnatalité ... en découvrir les différents aspects, les différents intervenants ... pour pouvoir mieux profiter et faire profiter de la période qui entoure la naissance.
  • Contact

Festi'naître

Rejoignez-nous au Festi'naître les 27 et 28 avril 2013 au Foyer rural de Meillac (35270)

PROCHAINES RENCONTRES

FESTI'NAÎTRE Festival de la périnatalité

les 27 et 28 avril 2013 au Foyer Rural de Meillac

 

  Tout l'agenda 2012-2013