Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 10:09

 Je souhaite partager avec vous quelques unes de mes réflexions, de mes réponses données pendant ma formation de doula. Cela vous donnera une idée de qui je suis, de comment je souhaite accompagner les parents qui le désirent, l'occasion de mieux me connaître et de mieux cerner les enjeux de cette profession ...

 

  •  
    • Qu’est-ce qui entre jeu dans la profession d’accompagnante à la naissance ?



Différents aspects entrent en jeu dans la profession d’accompagnante à la naissance : notamment la capacité d’écoute, l’empathie, le respect du choix, des croyances et des idées des autres quand elles sont différentes des nôtres, la capacité de proposer sans imposer, de donner son point de vue en laissant l’autre libre de ses choix, savoir reconnaître ses limites et ses forces, ne pas transmettre ses propres peurs, mais aussi des connaissances qui permettent tant d’éclairer les parents sur les choix possibles pour l’accouchement que d’aider à résoudre par des moyens simples les petits problèmes liés à la grossesse (comme par exemple les nausées) et bien sûr d’expliquer les processus en cours, de répondre aux questions des parents, d’indiquer quels sont les meilleurs gestes notamment en post-partum. Oui l’accompagnante porte bien son nom elle doit accompagner pas diriger. C’est aux parents de diriger le bateau, ce sont eux les capitaines mais l’accompagnante est là comme le timonier qui indique les chemins possibles à prendre sur une carte.  Elle joue aussi parfois le rôle du guetteur en haut du mât qui crie « terre ». Dans la tourmente, quand le bateau a l’air perdu ou ne sait plus trop où il se trouve, parfois même dans la tempête elle doit être celle qui est capable d’apaiser et rassurer les cœurs.
Une accompagnante doit aussi être disponible dans son emploi du temps mais aussi dans son cœur pour rester vigilante et répondre aux besoins des familles, notamment quand la date prévue d’accouchement approche. Je pense que dans cette profession il faut être passionné par ce que l’on fait et ne pas seulement le faire comme un « travail », passionné par la famille, la grossesse, l’accouchement, le bébé, l’allaitement. Une accompagnante accompagne la naissance d’un bébé mais aussi la naissance d’une maman, celle d’un papa et celle d’une nouvelle famille et peut-être la naissance d’un grand frère ou d’une grande soeur. Cela fait plusieurs personnes fragiles, en attente, face à l’inconnu, vulnérables, à accompagner chacune à leur rythme, en les prenant là où elles en sont et en les aidant à avancer sur le chemin de la vie…

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 11:27

 Pourquoi les parents décident-ils de prendre une accompagnante s’ils sont satisfaits de leur intervenant et du suivi ?

 

Les parents décident de prendre une accompagnante pour diverses raisons. D’abord je crois qu’il est bon que ce choix se fasse à deux afin qu’un véritable dialogue puisse avoir lieu et que l’accompagnante puisse jouer son rôle auprès des deux parents, car même si c’est la femme qui est enceinte, l’homme a un rôle important de soutien envers sa femme, de prise de contact avec son bébé, etc… Je crois que l’homme est souvent délaissé, incompris et qu’il peut avoir peur de bien des choses pendant la grossesse, or bébé ressent tout et il est bon pour tous que la paix règne.

A ce propos je me demande si dans les rencontres de l’accompagnante il ne pourrait pas il y avoir peut-être une rencontre entre le papa accompagné et le mari de l’accompagnante. Une rencontre entre hommes où ils pourraient aborder les sujets sur un angle différent, … celui de l’homme… Peut-être les maris qui le désirent pourraient simplement partager leur expérience de père. Après cette digression j’en reviens aux diverses raisons : elles sont multiples et dépendent des personnes qui font la demande, biensûr.

La décision de prendre une accompagnante peut venir d’une peur profonde qui reste présente malgré les référents déjà en place : peur de la douleur, peur de la mort, peur de l’inconnu, peur de ne pas être capable, … Dans ce cas l’accompagnante est particulièrement là pour écouter, rassurer, redonner confiance…

  • L’accompagnante est aussi choisie pour pouvoir partager une expérience de femme à femme, de mère à mère, comme cela s’était toujours fait. Notre société étant de plus en plus individualiste et les familles élargies de plus en plus éclatées au niveau géographique il n’y a plus cet enseignement oral traditionnel qui circule pour apprendre aux femmes ce qu’elles veulent savoir. Je crois que les parents attendent beaucoup de cet aspect là du travail de l’accompagnante mais exigent aussi une sécurité de part sa formation qui les assure du sérieux de la personne.  

  • De plus en plus de personnes entendent parler de l’existence des accompagnantes et choisissent d’en prendre une pour sa disponibilité, sa qualité d’écoute et de non-jugement, car les médecins sont très peu présents pendant les grossesses. L’accompagnante est celle à qui on peut téléphoner quand ça ne va pas, celle à qui on peut poser toutes les questions,…

  • L’accompagnante est aussi la personne ressource qui peut être présente à l’accouchement, que l’on connaît, car en général les professionnels présents sont des purs inconnus.

  • L’accompagnante peut aussi aider à faire le point sur les différentes structures existantes, les différentes possibilités quant au lieu d’accouchement, à la position, à la péridurale, l’AVAC  etc… et éventuellement soutenir, présenter un projet de naissance à une équipe hospitalière.

Les parents peuvent donc choisir une accompagnante juste parce qu’ils se sentent perdus ou pour avoir une personne ressource non issue du milieu médical, qui peut donner toutes sortes d’astuces qui évitent bien des médicaments et des complications. Mais je crois qu’il n’y a jamais de raison unique mais plutôt une multiplicité de raisons qui font que je ne peux pas en donner la liste exhaustive. Il faut, pour finir, que l’accompagnante et les parents se sentent bien ensemble et que chacun se sente libre de dire qu’il ne peut pas poursuivre. En effet le travail de l’accompagnante ne peut bien se faire que dans un climat de confiance, de bien-être, de joie et d’humilité (de la part de l’accompagnante).

 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 16:21

C'était mon idée alors je la garde.

Oui les rencontres continuent, toujours dans le même principe, il s'agit ou d'un apport plus magistral de ma part ou d'un partage de points de vue, d'expériences, de connaissances, selon les sujets abordés.

Je vous offrirai avec joie une boisson chaude et des petits gâteaux.

 

Ayant 7 enfants pour un souci d'organisation personnelle je vous demanderais de bien vouloir me prévenir le plus tôt possible et au moins la veille de votre venue.

Merci d'avance pour votre compréhension.

 

Voici donc les dates des prochains materni-thés :

 

Cercle de parole : partage autour de la grossesse, l'accouchement et l'allaitement maternel. le jeudi 10 mars 2011 de 9h15 à 11h30.

 

Les soins naturels pour toute la famille : les huiles essentielles, les pierres, les cataplasmes d'argile verte, les remèdes de grand-mère ... le lundi 11 avril 2011 de 9h15 à 11h30.

 

Le suivi de grossesse : médical, non médical, préparations à l'accouchement, lectures utiles,... le jeudi 12 mai 2011 de 9h15 à 11h30.

 

 

L'accouchement : les différentes étapes,  les contractions, les interventions médicales, ... où accoucher, avec qui ? ... le lundi 20 juin 2011 de 9h15 à 11h30.

 

 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 16:10

Il y a tant de choses que j'aimerai partager, dire ...

Pour l'instant le blog est en cours de création donc excusez les changements que vous y trouverez dans les prochains temps. Il va me falloir trouver mon tempo, un lieu qui me ressemble ... Et comme je ne sais pas faire tout ce que je veux en informatique, et bien je découvre, je tatonne.

 

Je souhaite que ce lieu virtuellement et physiquement soit un lieu d'échanges, de rencontres, d'apprentissages, d'amour, de liens, de partages, de paix, de douceur, de tendresse, d'écoute, de parole, de silence, de lecture ... de bonheur. Enfin de tout ce que chacun voudra bien y mettre de bon et de positif pour le bien de tous.

 

J'ai hâte de vous y retrouver. Vous voulez vous investir, soutenir le projet, en parler autour de vous, faites-moi signe.

 

N'hésitez pas à me contacter au 02.99.73.82.97 ou encore à l'adresse mail suivante :

lesmeresveilleuses@ymail.com

 

Pour l'instant les rencontres auront lieu chez moi :

Nathalie Yungmann, le bourgneuf 35270 MEILLAC

 

En venant de Combourg, prendre direction Lanhélin. Puis après un peu plus de 4 km prendre à droite direction Bonnemain (au niveau du Plessix Margat), après 1,5 km prendre à gauche direction le bourgneuf.

 

Attention la DDE a fait une blague, il y a 2 panneaux indiquant le bourgneuf, le 1er va chez un particulier, le 2nd 15m plus loin indique la rue où nous habitons. Vous croiserez certainement des animaux exotiques, c'est normal ! Ils appartiennent à nos voisins.

Montez la rue jusqu'en haut et au milieu du virage, sur votre gauche (euh, non!) droite il y a une maison isolée, derrière un portail gris. C'est ici !

 

Roulez lentement car il y a beaucoup de jeunes enfants chez nous, merci.

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 15:20

L'Association française la 8ème Mère-Veille a fermé ses portes "virtuelles" comme vous l'avez remarqué.

Cette fermeture était indépendante de notre volonté, puisque l'association était dépendante du Centre de Formation en Périnatalité la 8ème Mère-Veille du Québec.

Le centre ayant fermé ses portes, l'association aussi.

 

Cependant mon désir de travailler dans le domaine de la périnatalité, ma motivation, mon envie si forte d'aider d'autres femmes, d'autres familles, d'autres couples, d'autres bébés n'a pas diminuée...

 

Je reprends donc le flambeau avec ce site, j'espère bientôt une association ou un réseau en lien avec d'autres passioné(e)s de la périnatalité ...

 

Pourquoi les Mères Veilleuses parce que l'image du veilleur est certainement une des plus proches de la réalité de mère. La mère est à l'écoute, à l'affût, son sommeil est toujours attentif, elle veille sur les siens, elle surveille ce qui vient de l'extérieur, tous ses sens sont en éveil permanent ...

Une mère est toujours mère-veilleuse...

Repost 0
Published by OverBlog
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des " Mères Veilleuses "
  • Le blog des " Mères Veilleuses "
  • : Voici un espace pour les amoureux de la périnatalité ... en découvrir les différents aspects, les différents intervenants ... pour pouvoir mieux profiter et faire profiter de la période qui entoure la naissance.
  • Contact

Festi'naître

Rejoignez-nous au Festi'naître les 27 et 28 avril 2013 au Foyer rural de Meillac (35270)

PROCHAINES RENCONTRES

FESTI'NAÎTRE Festival de la périnatalité

les 27 et 28 avril 2013 au Foyer Rural de Meillac

 

  Tout l'agenda 2012-2013