Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 00:00

Oui le froid est arrivé et maman et bébé ont besoin de se protéger.

Pensez qu'en portant votre bébé vous lui permettez de profiter de votre chaleur .

Si vous n'avez pas de poncho de portage ou si ce poncho vous plaît en version non portage faites-moi signe.

Je vous le fais sur mesure ...

 

 

Voilà une de mes créations, mon poncho de portage fait maison en m'inspirant de différentes choses vues sur le web, ou trop chères pour mon budget ou qui ne me convenaient pas tout à fait.

Je vous présente donc mon poncho de portage mère-veilleux !


SAM_2326.JPG SAM 2327

 

C'est un poncho élégant, large et couvrant


SAM 2328 SAM 2325

 

Le principe : un trou ! Pour faire passer la tête de bébé et une décoration (ici une fleur) pour fermer.


SAM 2331 SAM 2330

 

Ainsi il peut servir avec ou sans bébé.

Bébé est porté dans un porte-bébé physiologique et hop !


 

SAM_2336.JPG SAM 2332

 

Et voilà le résultat !!


SAM 2334 SAM 2335

 

Avec ce poncho vous pouvez porter bébé sur le ventre ou dans le dos.

 

Poncho sur mesure, fait dans la matière, la couleur, la longueur de votre choix. Déco totalement adaptable à vos envies (forme de l'empiècement, possibilité de poches, broderies, ...).

Je reste à votre écoute. Présentez-moi votre projet.

 

Pour mes tarifs de la même façon que pour le reste je vous demanderai uniquement les frais réels encourus. Vous pourrez en plus faire un don selon votre coeur et vos possibilités, financier ou sous forme de troc, échange de services ou autre.

Pour vous donner un ordre d'idée le mien m'a coûté environ 25 € de matière première (en polaire bicolore), sans compter les déplacements, le temps passé, etc...


Pour toute commande ou demande d'information

contactez Nathalie au 02.99.73.82.97

lesmeresveilleuses@ymail.com

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans portage !
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 00:25

JOYEUX NOËL et MEILLEURS VOEUX à vous tous !!

 

 

La fin de l'année est propice à un bilan, voire une remise en question ... enfin un regard en arrière. En regardant l'année qui vient de s'écouler je veux vous remercier, vous tous qui m'avez fait confiance, vous tous qui êtes venus à mes materni'thés, vous tous qui m'avez soutenue et encouragée. Votre présence, vos regards, vos sourires, vos paroles m'ont été précieuses et m'ont montré que même si parfois je peux me retrouver seule ou que les choses ne se passent pas comme je l'avais prévu et bien ça  en valait la peine.

Oui ça valait la peine d'organiser le Festi'naître, oui ça valait la peine de faire venir Joëlle Terrien et Muriel Bonnet del Valle, oui ça valait la peine de préparer toutes ces rencontres en petit comité, oui ça en valait la peine !!

 

Merci à vous M. et A. qui m'avaient permis d'assister au miracle de la naissance de votre petit bébé, merci à vous M. et F. de m'avoir demandé de vous accompagner pendant cette incroyable aventure de la grossesse, la naissance et l'accueil de votre bébé...

 

Merci à tous les exposants, bénévoles et intervenants qui m'ont fait l'immense joie et honneur d'être présents au Festi'naître.

 

Un merci tout particulier à Gwénola Picard qui m'a soutenue et accompagnée pendant la préparation du Festi'naître et qui a rejoint le réseau des Mères Veilleuses...

 

Merci à Delphine pour son soutien et sa gentillesse sans borne...

 

Je voudrais citer tant de noms mais vraiment ce serait indigeste à lire donc je pense que sauront se reconnaître ceux et celles que je porte dans mon coeur ...

 

Donc un immense merci et j'espère que vous pouvez sentir tout l'amour que j'ai pour vous ...

 

Je vous souhaite à tous de vivre l'année 2012 dans la paix, dans l'amour, dans un esprit d'entraide et de bienveillance les uns envers les autres ...

J'espère que j'aurai la joie de vous revoir ou de vous rencontrer pendant cette année.

 

Une belle et sereine grossesse à toutes les femmes enceintes ainsi qu'un accouchement doux et tendre voilà ce que je vous souhaite (si, si c'est possible pour celles qui en doutent), plein de nouveaux bébés à ceux qui en désirent et beaucoup de bonheur pour tous !

 

A très bientôt j'espère !

ICI les dates des futures rencontres ...

 

De gros bisous à tous !!!

 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans divers
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 11:42

Voici, le texte d'un Sage-femme Belge sur l'Accouchement à domicile :

"Ces femmes là prennent le risque de...
...ne pas être déclenchée artificiellement (chimiquement ou mécaniquement), ni celui de ne pas être anesthésiées … de ne pas être conforme à la norme, et de ne pas connaître l'iatrogénie de tout acte technique.
Elles prennent le risque de ne pas être "visitées" dans leur intimité par les doigts d'un(e) inconnu(e). Elles prennent le risque de ne pas être perfusée, et donc de ne pas être reliées par leur veine à la matrice hospitalière. De ne pas être interdites d'alimentation et de boissons énergétiques. Elles prennent le risque de ne pas avoir l'entrejambes rasé, ni le rectum vidé par un produit irritant, et de ne pas être stérile comme l'exige toute opération chirurgicale. Elles prennent le risque de n'être infectées que par les germes que son organisme connaît, et honte sur elles, car elles ne contribueront pas à la dissémination des germes résistants aux antibiotiques.
Elle prennent le risque de pouvoir bouger comme elle le souhaite et de prendre la position que leur corps et leur psychisme leur proposent ou leur imposent. Elles ne seront impudiquement ouvertes qu'aux seuls regards de leur compagnon et de leurs éventuels enfants. Elles obligeront ainsi leur sage-femme à s'agenouiller par terre ; cet inconfort et le sentiment d'infériorité qu'il ou elle ressentira risque de la rendre moins compétent(e). Elles prennent le risque de ne pas bénéficier de la porte qui s'ouvre subitement pour aérer la pièce. Elles prennent le risque de ne pas être assistée par tout le village, et de devoir se passer des conseils et des encouragements de personnes qu'elles n'ont jamais vues auparavant. Elles prennent aussi le risque de devoir, bestialement, uriner comme elles le font habituellement, et donc de ne pas être sondée par une main experte. Elles prennent le risque de pouvoir toucher elle-même leur sexe avec leur mains sales, et de devoir masser elles-mêmes leurs chairs à la place de mains gantées.
Elles prennent le risque de pouvoir prendre leur temps, de ne pas entendre quelqu'un leur intimer l'ordre de pousser comme cela est décrit dans tous les bons manuels. Elles prennent le risque de ne sentir que par elle-même le moment opportun et l'unique manière de se joindre aux efforts réflexes de son corps et de celui de son bébé pour naître. Elles prennent le risque de ne pas se conformer à l'ordre établi, et de n'être qu'en phase avec la singularité de leur histoire et de leur être.
Elles prennent le risque de ne pas bénéficier d'une épisiotomie, de ne pas porter la marque indélébile d'un professionnel, d'avoir un périnée intact et de ne pas pouvoir utiliser les glaçons et autres bouées, de ne pas se plaindre d'avoir encore mal plusieurs semaines après l'accouchement, et de ne pas souffrir de dyspareunie durant l'année qui suit.
Et comble de l'horreur, elles prennent le risque de porter à vie la responsabilité d'un bébé qui n'aura pas bénéficier de piqûre dans la fesse, de liquide brûlant dans les yeux, de prise de sang dans le talon ou dans la main, d'un tuyau dans les bronches, d'un thermomètre dans l'anus, …
Elles prennent le risque de devoir rester avec leur bébé continuellement contre elle, de ne pas être réveillée si elle devait s'endormir dans les heures qui suivent l'accouchement.
Elles prennent le risque de voir devant elle le sourire leur compagnon, d'être intimement touchée par cet homme qu'elles connaissent trop bien. Et eux, ces hommes, prennent le risque de servir à quelque chose, de ne pas pouvoir démissionner, de ne pas pouvoir se soumettre à une autorité, de pouvoir quitter la pièce sans devoir s'excuser, de pouvoir se coucher près de leur femme, de devoir s'endormir dans son lit près d'elle et de son bébé comme il doit le faire depuis tant de temps.
Ces femmes-là, en effet, prennent le risque de s'estimer et de ne pas pouvoir aduler et remercier le ou la spécialiste qui aurait accouché à sa place. Mais heureusement, cette barbarie n'arrive qu'à une demi femme sur cent ! Ou, autrement dit, pourquoi faut-il toujours lier la notion de risque à l'accouchement à domicile ? sans jamais préciser combien de risques sont évités par rapport à ceux créés par l'environnement hospitalier!

Jean-Claude Verduyckt sage-femme en Belgique"

 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans accouchement
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 09:34

Voilà une bonne question : que dit l'OMS des doulas ?

L'Organisation Mondiale de la Santé a écrit un rapport très intéressant intitulé : 

 

Les soins liés à un accouchement normal : guide pratique.

Rapport d'un groupe de travail technique.

 

 

(Pour ouvrir le document, cliquez sur le titre).

Dans la section 2.5 du document intitulée "Soutien pendant l'accouchement" nous pouvons lire ceci :

 

 " Les rapports et les essais contrôlés randomisés sur le soutien

apporté pendant le travail par une seule personne, une "doula",

une sage-femme ou une infirmière, ont montré qu'un soutien

empathique et physique continu pendant l'accouchement

s'assortissait de nombreux avantagesy compris un travail plus

court, une diminution sensible de la médication et de l'analgésie

épidurale, un nombre réduit de scores d'Apgar inférieurs à 7 et

moins d'accouchements nécessitant une extraction instrumentale

(Klaus et al. 1986, Hodnett et Osborn 1989, Hemminki

et al. 1990, Hofmeyr et al. 1991).

Ce rapport définit une doula comme une femme qui dispense des

soins, qui a reçu une formation de base en matière de travail et

d'accouchement et qui connaît toutes sortes de techniques de

soins. Elle apporte un soutien émotionnel, en prononçant

des paroles encourageantes et rassurantes, en s'efforçant

d'améliorer le confort de la mère, en maintenant un contact

physique, par exemple en frictionnant le dos de la mère et en lui

tenant les mains, en expliquant ce qui se passe pendant le

travail et l'accouchement et en assurant une 

présence amicale constante.

  Ces tâches peuvent aussi être remplies par une infirmière ou une

sage-femme, mais celles-ci sont souvent appelées à accomplir des

gestes techniques/médicaux qui peuvent détourner leur attention

de la mère. Toutefois, le réconfort constant d'une femme qui

dispense des soins réduit sensiblement l'anxiété et le sentiment

d'avoir eu un accouchement difficile chez les mères pendant les 24

heures suivant la naissance. Cela a aussi un effet positif sur le

nombre des mères qui allaitaient encore au sein six semaines après

l'accouchement. 

Une femme en travail devrait être accompagnée des personnes en

qui elle a confiance et avec qui elle se sent bien; son partenaire, sa

meilleure amie, une doula ou une sage-femme. Dans certains pays

en développement, cela peut aussi inclure l'accoucheuse

traditionnelle.

Généralement, elle aura fait la connaissance de ces personnes

pendant sa grossesse. Les accoucheuses professionnelles doivent

se familiariser avec les tâches de soutien et les tâches

médicales qui sont les leurs et être capables de les assumer avec

compétence et sensibilité. L'une des tâches de soutien qui incombe

à la personne qui dispense les soins consiste à donner aux

femmes autant d'informations et d'explications qu'elles souhaitent

et dont elles ont besoin.

L'intimité des femmes là où elles accouchent doit être respectée.

Une femme en travail a besoin d'une pièce à elle, et le nombre des

personnes présentes doit être limité au minimum essentiel."  

 

Ceci n'est qu'un extrait de cette section. J'encourage tout le monde

à lire ce rapport fort intéressant.

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans doulas de coeur
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 23:46

Un beau cadeau de Noël ou simplement un beau cadeau de grossesse, un beau cadeau de vie ... cela peut être d'offrir à une maman, à un bébé, à un couple le cas échéant un bel accompagnement à la naissance. Oui je crois vraiment que cela peut apporter un vrai support à la maman ..., un vrai mieux-être ..., un vrai plus.

Oh je ne dis pas que je suis la meilleure accompagnante qui existe mais je crois que ça vaut la peine de proposer aux parents de leur offrir un suivi et ils pourront contacter si il faut différentes accompagnantes pour voir laquelle leur correspond le mieux.

 

Pour les mamans en fin de grossesse un blessingway peut-être une bonne idée... la maman y est mise à l'honneur et une belle fête se déroule autour d'elle...

 

D'autres préfèreront un simple mais beau souvenir de grossesse comme un moulage de ventre ... par exemple

 

Pour les jeunes mamans pensez à la cerrada, moment de bien-être privilégié permettant de fermer le cycle de la grossesse.

 

Pour tous ceux et celles qui souhaitent porter leur bébé en écharpe ou avec un porte bébé physiologique, le froid arrivant, pensez au poncho de portage, fait maison, à la demande, sur mesure, avec les tissus, coloris, dimensions et décors de votre choix ...

 

Enfin, il y a le choix ...

mais pourquoi pas faire un cadeau différent ? Un cadeau qui touche le coeur et le corps, un cadeau qui dure, un cadeau que les parents n'oublieront pas ...

 


Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans divers
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 00:06

Une bien jolie chanson de Mannick :


 

pour toutes les mamans encientes que je connais ou pas ... C'est un si beau moment de notre vie !

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans divers
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 23:25

Nous avons vécu une journée fantastique, oui vraiment exceptionnelle avec deux femmes d'exception Muriel Bonnet del Valle et Joëlle Terrien.

Notre journée a commencé avec du retard entre autre à cause de soucis de voiture mais bon à 11h le film commençait... grâce à l'aide de toutes celles et ceux qui étaient présents et avaient bougé chaises et tables avant mon retour, ainsi que grâce à l'aide d'un super papa qui a volé à mon secours pour le rétro projecteur. Et oui il y avait de nombreuses mamans mais aussi deux papas (en tous cas deux hommes, peut-être pas papas)avec nous et c'était chouette d'avoir une présence masculine. La projection du film de Muriel s'est terminée salle comble. C'est vraiment un beau film, très profond dans lequel se livrent les quechuas.

Je vous le recommande vraiment. C'est : NOQAYKU "voilà ce que nous sommes".

En cours de projection Muriel et Joëlle sont arrivées et nous avons donc eu le privilège d'avoir la présentation du film après sa projection par sa réalisatrice : Muriel Bonnet del valle.

Quelle joie de l'entendre nous parler avec passion de ce peuple et de ce qu'il nous renvoie à nous pour notre quotidien.

 

Puis nous avons partagé un repas dans une ambiance chaleureuse et bienveillante.


A 14h15 a commencé l'atelier de Joëlle Terrien qui a été filmé et enregistré en audio. J'espère recevoir bientôt les enregistrements en question.

 

Mais j'ai oublié de prendre des photos... quel dommage !

 

Merci aux Editions l'Instant Présent d'avoir permis la vente des livres de Joëlle et Muriel; merci Cristelle. Et un immense merci à Marie-Noëlle pour son aide purement bénévole auprès des enfants. 

 

Biensûr un grand merci à tous ceux et celles qui sont venus participer et surtout surtout 

MERCI MURIEL   MERCI JOËLLE !

J'espère que chacun aura fait un bon chemin de retour.

 


 


Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 00:15

Voici une réflexion qui vient de m'être partagée par Joëlle Terrien et que je trouve fort intéressante. En ce qui me concerne la participation libre n'est pas sensée être synonyme de gratuité mais plutôt d'accès possible aux plus démunis, aux très pauvres autant qu'aux autres et une possibilité pour chacun d'accéder à une liberté, la liberté de donner autant que de recevoir et de donner en fonction de ce qui a été reçu. Ainsi chacun peut se positionner en fonction de ses connaissances, de ce qu'il a réellement reçu, de ses capacités financières réelles, du travail fourni par la personne qu'il a en face de lui, etc ... et de son coeur !

Pour certains donner 2 € sera énoorme et pour d'autres en donner 200 € ne les privera de rien...

 

 

Petite considération au sujet de la « participation libre »

 

 

On trouve souvent, dans le cadre des conférences, une proposition qui se nomme « participation libre ». La plupart du temps les gens sont assez ennuyés et ne savent pas quoi donner à la sortie, il finissent par laisser TRES peu, alors même qu'ils disent (et peut-être mentent-ils) que « c'était super bien »!

Les temps sont durs, c'est pour tout le monde pareil et quand le choix est offert, nous avons tous au fond de nous un élan vers la gratuité.

 

Pourtant...

 

Je propose une idée, une piste de réflexion, un éveil des consciences à lire avec humour et à méditer simplement. Et si... à la sortie des conférences, on trouvait une « échelle du bienfait » afin d'évaluer ce que nous y avons vécu, une échelle commune que tout un chacun pourrait lire, quelle participation choisirions nous d'offrir ?

 

 

 

1- C'était nul, je n'ai pris aucun plaisir : 0 euros

 

2- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en mangeant un pain au chocolat : 5mn de bonheur pour 1,20 euros

 

3- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en allant au cinéma : 1h30 de repos pour 7 euros

 

4- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en allant à un Cours collectif de préparation à la naissance : 45mn de coaching pour 16 euros (plus de 4 personnes, selon la nomenclature : SF 6)

 

5- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu lors d'un soin des mains : 30mn de chaleur humaine pour 20 euros

 

6 - J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en dégustant une boite de bons chocolats d'une marque renommée : plein de petits frissons pour 25 euros

 

7- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en allant chez le coiffeur : 1h de patience pour 30 euros

 

8- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en allant chez l'ostéopathe : 45 mn pour 40 euros

 

9- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu lors d'un massage du corps : 1h de plaisir sensuel pour 60 euros

 

10 - J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en tombant amoureuse d'une robe de marque : 2mn de jouissance pour 150 euros

 

 

Etc...

 

Je sais que les auditeurs des conférences sont aussi sollicités financièrement avec la vente d'ouvrages. A ce sujet, quelques informations sont nécessaires et là encore, comparer les dépenses sur une « échelle des bienfaits » permet de mettre en évidence la relativité de la valeur accordée à chaque dépense du quotidien.

 

Quand un livre se vend, la somme reçue par l'auteur n'est rien de plus que la contribution (la récompense) donnée en échange du temps passé en recherches et à la rédaction de l'ouvrage.

Pour information les droits d'auteurs (pour qui n'est pas une célébrité internationale) varient entre 7% et 10% du prix de vente HT, c'est à dire moins de deux euros pour un livre vendu 20 euros au public. Autant dire que le « métier d'écrivain » ne rapporte qu'aux gens riches, connus et largement recommandés par les grands médias. Le tirage d'un petit éditeur ne dépasse que rarement les 1000 exemplaires et l'écoulement de la marchandise se fait souvent au compte-goutte... C'est seulement la passion qui « pousse » les petits auteurs et petits éditeurs vers la publication.

 

 

 

 

Pour aller plus loin dans le réflexion :

 

Marcel Hénaff ; Le prix de la vérité, le don, l’argent, la philosophie ; SEUIL

 

Alain Caillé ; Don, intérêt et désintéressement ; Edition La Découverte

 

Marcel Mauss ; Essai sur le don, Forme et raison de l’échange dans les sociétés archaïques ;

www.uqac.uquebec.ca

 

« Car cette gratuité là qui nous enchante ou nous arrange a un coût. Il est exorbitant, probablement terrifiant : Il concerne autant la destruction illimitée de la nature que le droit des gens à travailler dignement. » Daniel Conrod ; Télérama 2884, signes du temps : débat sur la gratuité.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans divers
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 00:02

Voici quelques précisions pratiques pour la journée du 12 novembre:

La journée commencera à 10h30 et se terminera vers 17h00.

Elle est constituée de deux demi-journées séparables :

de 10h30 à 12h30 : projection du film NOQAYKU "voilà ce que nous sommes" de Muriel Bonnet del Valle

de 12h30 à 14h00 : repas partagé, à chacun d'amener un (ou plusieurs) plat à partager.

de 14h00 à 17h00 : atelier faire de la naissance une oeuvre d'art avec Joëlle Terrien.

Joëlle et Muriel signeront leurs livres pour ceux qui le désirent. 

Leurs livres seront à la vente sur place ainsi que le DVD du film de Muriel.

Les bébés pourront passer la journée avec leur maman (ou papa) et les plus grands seront accueillis et gérés dans des pièces du même bâtiment.

Pour la garderie des enfants j'aimerais que vous inscriviez le nombre et les âges des enfants devant venir. Vous pouvez le faire ou par mail : lesmeresveilleuses@ymail.com

ou par téléphone : 02.99.73.82.97 ou 06.64.53.62.87.

Merci

Au sujet de la participation financière libre ...(cliquez pour ouvrir le lien)

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 22:10

Bonjour à tous,

 

Voici l'agenda de l'année à venir. Notez bien les dates !

 

Le 12 novembre : Journée avec Muriel Bonnet del Valle et Joëlle Terrien.

 

Les 19 et 20 novembre : nous serons au salon baby au Parc des expos de Rennes.

 

Le mercredi 14 décembre : de 9h15 à 11h30 : je vous propose un temps Parlotte café-croissants pendant lequel nous pourrons aborder les sujets qui vous intéressent. Si vous pouviez me dire avant les sujets que vous souhaitez aborder cela m'aidera à préparer... Certaines m'avaient parlé du lien entre frères et soeurs par exemple... J'attends vos retours.

Pour les temps de parlotte je demande comme pour les materni-thés d'ailleurs une inscription préalable.

 

Le mercredi 18 janvier : de 9h15 à 11h30 : Un materni-thé sur le thème de l'allaitement maternel (l'allaitement et les nuits, le rythme des tétées, la diversification alimentaire, etc ...)

 

Le samedi 11 février : de 10h00 à 12h00 : Un materni-thé sur le projet de naissance : pourquoi ? comment le rédiger ?

Repas partagé avec ceux qui le souhaitent sur place.

De 14h00 à 17h00Un atelier belly art ( de l'art sur bidon rond...) au choix : moulage, maquillage, photos... ou toute idée que vous puissiez avoir... C'est à vous de me dire ce que vous désirez...

Ces deux demi-journées sont dissociables bien sûr !

 

Le mercredi 14 mars : de 9h15 à 11h30 : atelier initiation au langage des signes avec bébé !

 

ATTENTION ANNULE :

 

Le samedi 21 avril : de 10h00 à 12h00 : Un materni-thé sur le peau à peau et la méthode kangourou.

Repas partagé avec ceux qui le souhaitent sur place.

De 14h00 à 17h00 : thème à définir ! (peut-être un atelier portage...)

 

Le mercredi 9 mai : de 9h15 à 11h30 : je vous propose un temps Parlotte café-croissants pendant lequel nous pourrons aborder les sujets qui vous intéressent. Si vous pouviez me dire avant les sujets que vous souhaitez aborder cela m'aidera à préparer... 

 

Le mercredi 13 juin : de 9h15 à 11h30 : Un materni-thé sur l'accouchement : avec qui se préparer ? où accoucher ? les préparations à l'accouchement, les livres, ... l'accompagnement à la naissance ...

 

Le samedi 16 juin : de 10h30 à 12h30 : Projection du film Fait maison en présence d'Isabelle bar, suivie d'un temps d'échange avec Isabelle.

                                 de 12h30 à 14h00 : Repas partagé

                                 à partir de 14h00 : temps de Parlotte !

Plus de détails ici.

 

Le samedi 30 juin 2012 : de 10h00 à 12h00 : Atelier portage co-animé par Nathalie (moi) en formation et Adriane monitrice en portage.

Pour apprendre à porter votre bébé ou votre jeune enfant de façon physiologique et sécuritaire. Amenez une boisson ou un petit quelque chose à manger nous partagerons une collation... bébés et jeunes enfants bienvenus. Ouvert à tous ceux qui veulent apprendre à porter ou se perfectionner !

Inscription obligatoire...

 

 

Comme toujours pour chacune de ces rencontres la participation financière est libre.

L'inscription est obligatoire afin que je puisse m'organiser ou par mail : lesmeresveilleuses@ymail.com, ou par commentaire sur ce blog ou encore par téléphone au 02.99.73.82.97.

Je demanderai à ceux qui re-viennent ou souhaitent emprunter des livres d'adhérer à l'association si ce n'est pas encore fait.

A chaque rencontre l'adhésion sera possible et je tiendrai à votre disposition des livres des Editions l'Instant Présent à la vente en plus des livres à emprunter.

 

Prenez bien date de toutes ces rencontres et n'oubliez pas de vous inscrire !

Donc toutes ces rencontres auront lieu chez moi à Meillac, détails ici, sauf lorsque c'est précisé différemment. Les journées complètes des mois de février et avril devraient avoir lieu dans une salle mise à disposition par la mairie, sur Meillac, mais c'est à confirmer.

 

N'oubliez pas que je suis toujours à votre disposition pour se rencontrer en dehors, pour les "cerradas", les "blessingways", les accompagnements et pour toute autre question ...

 

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans Rencontres et Ateliers
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog des " Mères Veilleuses "
  • Le blog des " Mères Veilleuses "
  • : Voici un espace pour les amoureux de la périnatalité ... en découvrir les différents aspects, les différents intervenants ... pour pouvoir mieux profiter et faire profiter de la période qui entoure la naissance.
  • Contact

Festi'naître

Rejoignez-nous au Festi'naître les 27 et 28 avril 2013 au Foyer rural de Meillac (35270)

PROCHAINES RENCONTRES

FESTI'NAÎTRE Festival de la périnatalité

les 27 et 28 avril 2013 au Foyer Rural de Meillac

 

  Tout l'agenda 2012-2013