Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 00:15

Voici une réflexion qui vient de m'être partagée par Joëlle Terrien et que je trouve fort intéressante. En ce qui me concerne la participation libre n'est pas sensée être synonyme de gratuité mais plutôt d'accès possible aux plus démunis, aux très pauvres autant qu'aux autres et une possibilité pour chacun d'accéder à une liberté, la liberté de donner autant que de recevoir et de donner en fonction de ce qui a été reçu. Ainsi chacun peut se positionner en fonction de ses connaissances, de ce qu'il a réellement reçu, de ses capacités financières réelles, du travail fourni par la personne qu'il a en face de lui, etc ... et de son coeur !

Pour certains donner 2 € sera énoorme et pour d'autres en donner 200 € ne les privera de rien...

 

 

Petite considération au sujet de la « participation libre »

 

 

On trouve souvent, dans le cadre des conférences, une proposition qui se nomme « participation libre ». La plupart du temps les gens sont assez ennuyés et ne savent pas quoi donner à la sortie, il finissent par laisser TRES peu, alors même qu'ils disent (et peut-être mentent-ils) que « c'était super bien »!

Les temps sont durs, c'est pour tout le monde pareil et quand le choix est offert, nous avons tous au fond de nous un élan vers la gratuité.

 

Pourtant...

 

Je propose une idée, une piste de réflexion, un éveil des consciences à lire avec humour et à méditer simplement. Et si... à la sortie des conférences, on trouvait une « échelle du bienfait » afin d'évaluer ce que nous y avons vécu, une échelle commune que tout un chacun pourrait lire, quelle participation choisirions nous d'offrir ?

 

 

 

1- C'était nul, je n'ai pris aucun plaisir : 0 euros

 

2- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en mangeant un pain au chocolat : 5mn de bonheur pour 1,20 euros

 

3- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en allant au cinéma : 1h30 de repos pour 7 euros

 

4- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en allant à un Cours collectif de préparation à la naissance : 45mn de coaching pour 16 euros (plus de 4 personnes, selon la nomenclature : SF 6)

 

5- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu lors d'un soin des mains : 30mn de chaleur humaine pour 20 euros

 

6 - J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en dégustant une boite de bons chocolats d'une marque renommée : plein de petits frissons pour 25 euros

 

7- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en allant chez le coiffeur : 1h de patience pour 30 euros

 

8- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en allant chez l'ostéopathe : 45 mn pour 40 euros

 

9- J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu lors d'un massage du corps : 1h de plaisir sensuel pour 60 euros

 

10 - J'ai ressenti un bienfait semblable à celui reçu en tombant amoureuse d'une robe de marque : 2mn de jouissance pour 150 euros

 

 

Etc...

 

Je sais que les auditeurs des conférences sont aussi sollicités financièrement avec la vente d'ouvrages. A ce sujet, quelques informations sont nécessaires et là encore, comparer les dépenses sur une « échelle des bienfaits » permet de mettre en évidence la relativité de la valeur accordée à chaque dépense du quotidien.

 

Quand un livre se vend, la somme reçue par l'auteur n'est rien de plus que la contribution (la récompense) donnée en échange du temps passé en recherches et à la rédaction de l'ouvrage.

Pour information les droits d'auteurs (pour qui n'est pas une célébrité internationale) varient entre 7% et 10% du prix de vente HT, c'est à dire moins de deux euros pour un livre vendu 20 euros au public. Autant dire que le « métier d'écrivain » ne rapporte qu'aux gens riches, connus et largement recommandés par les grands médias. Le tirage d'un petit éditeur ne dépasse que rarement les 1000 exemplaires et l'écoulement de la marchandise se fait souvent au compte-goutte... C'est seulement la passion qui « pousse » les petits auteurs et petits éditeurs vers la publication.

 

 

 

 

Pour aller plus loin dans le réflexion :

 

Marcel Hénaff ; Le prix de la vérité, le don, l’argent, la philosophie ; SEUIL

 

Alain Caillé ; Don, intérêt et désintéressement ; Edition La Découverte

 

Marcel Mauss ; Essai sur le don, Forme et raison de l’échange dans les sociétés archaïques ;

www.uqac.uquebec.ca

 

« Car cette gratuité là qui nous enchante ou nous arrange a un coût. Il est exorbitant, probablement terrifiant : Il concerne autant la destruction illimitée de la nature que le droit des gens à travailler dignement. » Daniel Conrod ; Télérama 2884, signes du temps : débat sur la gratuité.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lesmeresveilleuses - dans divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog des " Mères Veilleuses "
  • Le blog des " Mères Veilleuses "
  • : Voici un espace pour les amoureux de la périnatalité ... en découvrir les différents aspects, les différents intervenants ... pour pouvoir mieux profiter et faire profiter de la période qui entoure la naissance.
  • Contact

Festi'naître

Rejoignez-nous au Festi'naître les 27 et 28 avril 2013 au Foyer rural de Meillac (35270)

PROCHAINES RENCONTRES

FESTI'NAÎTRE Festival de la périnatalité

les 27 et 28 avril 2013 au Foyer Rural de Meillac

 

  Tout l'agenda 2012-2013